Retour - Liste Pavillons

Hongrie


Hongrie à l'exposition de Bruxelles 1935

© L'Epi
Architecte(s) : de Gyorgi

Ce pavillon, l'un des plus coquets de l'Exposition, s' é1evait Avenue du Gros Tilleul, face aux Palais de l'Italie; il était l'œuvre de l'architecte de Gyorgi, l'un des plus réputés de Budapest et qui appartient à la jeune génération ; ses projets n'en avaient pas moins reçu l'approbation du Conseil national artistique et littéraire. De ligne sobre, ce bâtiment clair gardait l'allure traditionnelle des constructions hongroises.

De chaque côté de l'entrée principale, trois grandes vitrines montraient d'une part des produits d'exportation de l'agriculture hongroise, de l'autre des documents anciens concernant l'art populaire du pays. A chaque angle de la façade, une statue aux lignes architecturales, complétait un ensemble des plus réussis.

Au centre du hall d'honneur, un parterre d'hortensias blancs entourait un buste du régent Horty; cette salle très sobre, était ornée d'oeuvres caractéristiques d'artistes hongrois : on remarquait entre autres des toiles de Benczur, Mun-kaczy, Sziniey Merse, des statues d'Oscar Varga, des tableaux anciens, un masque de roi taillé dans la pierre et datant du XIIe siècle, ainsi que de curieux spécimens d'art paysan, le seul que les épreuves permirent aux Hongrois d'exercer, des siècles durant.

A gauche et à droite, une section touristique invitait les voyageurs à s'intéresser à la Hongrie; photos, dioramas, affiches, montages photographiques révélaient des beautés de tout ordre et généralement peu connues. La décoration intérieure avait été conçue par les peintres Odôn Szabo et Basilides Barna; la jeune artiste Mallasz avait orné la section touristique, celle notamment qui avait rapport aux ressources thermales et balnéaires du pays.

Un bar très coquet, voisin de l'entrée, offrait aux visiteurs l'occasion de déguster des spécialités hongroises qu'arrosait le vin fameux de Tokay; des dames en costume national assuraient le service.

Dans une salle à droite, se trouvait l'exposition de l'industrie domestique et des arts décoratifs : céramiques populaires, tissus brodés ou ornés d'applications, sculptures en bois, porcelaines et faïences, dentelles dont des spécimens furent offerts aux Musées Royaux du Cinquantenaire.

Dans les vitrines du groupe agricole, on trouvait 23 articles de l'exportation agricole, systématiquement disposés. Des graphiques instructifs, des animaux sculptés par M. Georges Vastagh complétaient cet ensemble attrayant.

Le groupe textile comprenait les fabricants de 21 usines hongroises de soie, naturelle et artificielle, de laine, de jute, de chanvre — de l'état brut aux différents articles manufacturés; enfin, l'industrie de la fourrure.

Dans le groupe du fer et de la métallurgie, des photographies montraient les aciéries et les usines de construction mécanique, célèbres dans le monde entier. Celui des industries chimiques assemblait les envois de onze usines : produits pharmaceutiques, colles, amidons, articles de caoutchouc, produits pour la protection des végétaux, engrais chimiques.

Le groupe de l'industrie du cuir représentait les quatre plus grandes fabriques hongroises; le compartiment de la céramique exposait des articles d'aménagement intérieur et d'hygiène; la céramique artistique figurait dans les vitrines du salon d'honneur et de la section des arts décoratifs. La Régie des Tabacs était aussi représentée de façon agréable et pratique à la fois.

© Le Livre d'Or de l'Exposition Universelle de Bruxelles 1935