Retour - Liste Pavillons

Electricité Ménagère


Electricité Ménagère à l'exposition de Bruxelles 1935

© E. Sergysels
Architecte(s) : M. L. Eggericx

Edifié sur les plans de l'architecte Eggericx, le Pavillon de l'Electricité Ménagère était situé dans un des coins les plus séduisants de l'Exposition, Avenue des Athlètes, à mi-hauteur de la Roseraie.

Il couvrait une superficie de 1,500 m2 et était construit à l'initiative de l'Union des Exploitations Electriques en Belgique, qui groupe toutes les sociétés privées d'exploitation et de distribution d'électricité du pays.

Le but poursuivi était de mettre sous les yeux du public, notamment par la participation des constructeurs belges de matériel électrique domestique, tous les appareils, grands et petits, qui doivent faire partie de l'équipement d'un home moderne. Des emplacements étaient réservés aussi aux constructeurs du gros matériel électrique, dont la renommée dépasse nos frontières, ainsi qu'à l'Union des Exploitations Electriques en Belgique et aux centrales électriques industrielles.

La décoration extérieure du Pavillon comprenait deux ensembles distincts : l'un composé d e quatre représentations de Brahma, flanquant les deux portes latérales, l'autre constitué par une frise représentant le « confort électrique » opposé à l'esclavage ancien, œuvre de l'artiste peintre E. Salkin.

A l'intérieur, des panneaux et des diagrammes initiaient les visiteurs aux notions essentielles de l'électricité et lui montraient toutes les régions du pays déjà électrifiées et qui s'élèvent à plus de 99 %. Le visiteur pouvait se rendre compte aussi de la diminution du prix de l'électricité depuis la dévaluation du franc.

Les multiples formes de l'application de l'électricité et les services qu'elle peut rendre dans les ménages, étaient mis en lumière par une collection d'articles et d'appareils de tout genre : cuisinières électriques, chauffe-eau à accumulation, armoires frigorifiques, bains de tous modèles et de tous prix, etc.

Une série de maquettes d'appartements de toutes dimensions, entièrement électrifiés, était également exposée.

Enfin, par une initiative hardie autant que curieuse, de nombreux appareils étaient montrés en fonctionnement et des démonstrations pratiques étaient données par 22 écoles ménagères de l'agglomération bruxelloise, qui eurent ainsi l'occasion de se familiariser avec le maniement, d'ailleurs extrêmement simple, des appareils.

Une partie du pavillon était occupée par une rôtisserie électrique où le public était admis à déguster des mets préparés à l'électricité, tout en suivant des yeux les opérations de cuisine.

Chaque jour, pendant toute la durée de l'Exposition, des conférences, accompagnées de démonstrations, sur la cuisine à l'électricité, attiraient un nombreux auditoire. Elles étaient faites par M. Vermeren, en français et en flamand.

© Le Livre d'Or de l'Exposition Universelle de Bruxelles 1935