Retour - Liste Pavillons

Cascade


Cascade à l'exposition de Paris 1878

Architecte(s) : Gabriel-Jean-Antoine Davioud, Jules Bourdais

A été si bien comprise que, vue d’en bas ou vue d’en haut, elle est également agréable à la vue.

Sa maçonnerie compte 58,000 assises ouvragées ; ses eaux tombent de 9 mètres de hauteur et rejaillissent sur sept gradins avant d'arriver au réservoir final.

Nous avons voulu connaître le volume d’eau nécessaire à son alimentation quotidienne; il est de 3,600 mètres cubes.

On avait pensé tout d’abord que des conduites mises spécialement en communication avec les réservoirs de Ménilmontant et de la rue de Lauriston suffiraient; il n’en a rien été et il a fallu établir sur le quai de Billy une pompe qui élève l’eau jusqu’à la hauteur de la vasque supérieure de la cascade. On y a trouvé un autre avantage, c’est que le trop plein que rejette la cascade s’engouffre dans de larges conduites en fonte, passe le pont d’Iéna et va alimenter le service d’eaux du Champ de Mars.

Voici, d’après une évaluation sommaire, la dépense occasionnée par la construction et l’entretien de la cascade :
Construction de la grande cascade..........1,000,000 fr.
Canalisation des eaux.........2,000,000 fr.
Machine à vapeur pour les élever........1,500,000 fr.
Statues de la cascade.......50,000 fr.
Total.........................4,550,000 fr.

Aux quatre angles du grand bassin, on remarque quatre statues en fonte dorée : le Bœuf, par Caïn; le Cheval, par Rouillart; le Rhinocéros, par Jacquemart ; L'Éléphant, par Fremiet.

©Les Merveilles de l'Exposition de 1878