Retour - Liste Pavillons

Tête de la Statue de la Liberté


Tête de la Statue de la Liberté à l'exposition de Paris 1878

Architecte(s) : Bartholdi

Philadelphie a eu le bras et la partie du flambeau tenue dans la main ; Paris a la tête : le Champ-de-Mars n’a donc rien à envier à Fairmount-Park.

On sait que cette statue ultra-colossale de la Liberté éclairant le monde, œuvre de M. Bartholdi, est destinée à perpétuer le souvenir de la fondation de l’indépendance américaine et de la part que la France y a prise. Elle sera élevée sur Pilot de Bedloe, dans la rade même de New-York, à l’entrée de l’Hudson, où elle éclairera vraiment le monde, car elle y servira de phare. C'est au moyen de souscriptions volontaires réunies dans les deux pays que' les promoteurs de l’œuvre pourront, prochainement nous l’espérons, donner la dernière consécration à cette grande idée.

Avec le piédestal, la hauteur du monument excédera 100 mètres. Le corps de la statue mesure 34 mètres, le bras et le flambeau 13 mètres, et le soubassement 25 mètres. Exposée comme elle le sera à tous les vents, on a songé à assurer sa stabilité par des procédés nouveaux : au lieu d’un massif de maçonnerie, on a imaginé des cloisons intérieures s’élevant environ à la moitié de la hauteur delà statue et qui seront remplies de sable, de sorte que, dans le cas de réparations à faire, plutôt que d’avoir un travail de démolition long et coûteux, on n’aura qu’à laisser écouler ce sable.

La statue de la Liberté est en cuivre martelé; elle est debout, le bras droit levé perpendiculairement, armé du flambeau, le bras gauche replié, soutenant les tables portant gravés les articles de la Déclaration d’indépendance (4 juillet 1776); une tunique l’enveloppe, des épaules jusqu’aux pieds, de plis drapés avec art ; la tête est ceinte de rayons d’où s’échapperont des feux électriques qui l’entoureront comme d’une auréole éclatante. — En tant que phare, pour être sincère, cette couronne de flammes n’aura pas l’importance d’un appareil de premier ordre; mais ce n’est sans doute pas le but qu’on s’est proposé.

La tête de cette statue colossale s’élève au parc du Champ -de-Mars, vers le milieu de la petite allée parallèle à l’allée centrale qui conduit du pont d’Iéna à l’entrée d’honneur, à gauche dans cette direction ; mais elle se voit de loin. On a installé à l’intérieur de cette tête un escalier en fer qui permet au public de s’y engager jusqu’au sommet pour regarder par les lucarnes, c’est-à-dire les yeux. Au rez-de-chaussée, est une petite boutique où l’on vend les photographies du modèle tel qu’il est et de la rade de New-York avec la statue placée sur son îlot et couronnée de feux rayonnants. Le droit d’entrée au panorama de cette vue, monté depuis quelque temps aux Tuileries, est compris dans l’achat de la photographie.
Tout l’argent ainsi recueilli est versé dans la caisse de la souscription.

©L'Exposition Universelle 1878