Retour - Liste Pavillons

Guatémala


Guatémala à l'exposition de Saragosse 2008

© Philippe Lemaire

Le nom Guatemala signifie 'là où les forêts abondent'. Le territoire guatémaltèque a été le berceau de la culture maya, qui a peuplé la région mésoaméricaine depuis 2000 av. JC jusqu'au Xème siècle, lorsque les grands centres de cérémonies ont été abandonnés. Dans la nature et ses différentes manifestations de la vie. les mayas trouvaient un lien sacré, remémoré aujourd'hui à l'Expo. Comment? Et bien par l'exposition d'images concernant la cosmogonie maya. Par exemple, le fromager. Ses racines remontent depuis l'inframonde et ses branches s'étendent jusqu'aux astres. Cet arbre est l'axe de l'univers où les âmes des morts passent d'un ciel à un autre, jusqu'à ce qu'elles arrivent au ciel le plus haut où elles reposent enfin. De même avec le crocodile. Il porte le monde sur son dos. De lui dépend que la pluie arrive à temps et de cette dernière, la fertilité de la terre. Il existe également des images du jaguar, qui symbolise la nuit et les étoiles du firmament, de prédilection des chamans. Ainsi que le quetzal, qui symbolise la fertilité et la liberté absolue. La grande biodiversité des forêts actuelles a été en grande partie possible grâce à la protection et la gestion des anciens mayas.

© Exposicion International Zaragoza 2008