Retour - Liste Pavillons

Cirque du soleil


Cirque du soleil à l'exposition de Saragosse 2008

© Philippe Lemaire

Le Cirque du Soleil réinvente le défilé et crée un spectacle dans lequel la troupe interprète la légende, « Le réveil du serpent ». La troupe canadienne cherche à « faire que les nuages se déplacent pour aboutir à la création d'une nouvelle légende, celle de l'arc-en-ciel. Les personnages doivent invoquer le serpent afin qu'il évoque les nuages et provoque les merveilleux pouvoirs de la pluie. Le parcours chorégraphié est ponctué de numéros d'acrobatie de haut niveau comme les diabolos, la manipulation de rubans, de cercles.., de sorte que le public qui ne peut pas voir les numéros dans les différents arrêts, puisse s'émouvoir avec la magie acrobatique du Cirque du Soleil. Le serpent et ses acolytes, les jardiniers et leurs oiseaux du paradis, plantent des arbres symboliques en gage de témoignage visuel et sonore du passage du serpent au cours de la journée et de la nuit. Le défilé dégage une odeur de terre mouillée lors de son passage.
Les haut-parleurs de Expo Zaragoza se mettent au service du défilé afin de créer et de diffuser les différents sons qui plongent le public dans un - Monde de légendes. » Parmi les acrobaties que l'on peut découvrir tout au long du défilé et au cours des cinq parades figurent la " roue simple ". " la bascule sur bâtons de pluie ". " la barre russe " . "acrobatie aérienne ", "trapèze ", " toiles ", " duo de cercles aériens ". Le public peut participer le long du parcours notamment avec » les bergers de nuages », qui ne peuvent se déplacer qu'avec la participation des spectateurs.
Le début et la fin de la parade intervient devant la sculpture de Jaume Plensa. " L'âme de l'Èbre ".

© Exposicion International Zaragoza 2008