Exposition universelle des produits de l'agriculture, de l'industrie et des beaux arts - Paris 1855

Agriculture, Industrie et Beaux-arts

15 mai 1855 - 15 novembre 1855


Retour - Liste Pavillons

Danemark

manque image

Les expositions qui se présentent après celle des Pays-Bas sont celles de deux royaumes contenues dans le même carré : le Danemark à gauche, et la Suède à droite. Le milieu de l’annexe est partagé entre eux de la même façon : la face qui regarde la gauche appartient au Danemark, celle qui regarde le côté du Cours-la-Reine à la Suède.

Au dessus de la table, à gauche, se trouvent de nombreux spécimens d’outils agricoles. On sait que l’agriculture dans ces pays du nord est fort avancée, et a des procédés particuliers et très-intéressants : sarcloirs, bêches, fourches offrent des formes spéciales. Sur la table, on voit trois systèmes de couteaux pour couper le pain, des ciseaux, des cordes pour filatures, puis divers modèles agricoles très-délicatement exécutés et le modèle d’une machine pour semer le blé ; cette machine à trois roues est mue par un seul cheval. Elle est exposée par l’école Polytechnique de Copenhague, ainsi que le modèle d’une machine à hacher la paille, qui se trouve à côté. A côté encore, on voit le modèle d’une machine qui peut fabriquer 5,000 clous à l'heure, avec une carte des produits, puis une machine à découper le pain de seigle, puis des échantillons de verrerie à l’extrémité gauche de la table. A l’extrémité droite de cette même table, on voit un cadre contenant des spécimens de jeux de cartes danois, de la bougie stéarique, de la moutarde, de la cire, des savons, des produits chimiques, des crins et des laines.

Devant, sur la face du milieu de l’annexe, des instruments agricoles, une charrue, une machine à broyer l'avoine, etc.; puis en continuant, au milieu, du même côté, un coffre-fort de Hombourg, des fontes, une ravissante voiture américaine double en bois jaune, peinte en bleu, également de Hombourg ; puis enfin une petite vitrine qui termine celle partie et qui contient 15 espèces d’oiseaux empaillés, des environs de Gothembourg, depuis des petits oiseaux de nuit d’un pouce jusqu’à des hiboux de deux pieds.

©Promenades dans l'exposition de 1855