Exposition universelle des produits de l'agriculture, de l'industrie et des beaux arts - Paris 1855

Agriculture, Industrie et Beaux-arts

15 mai 1855 - 15 novembre 1855


Retour - Liste Pavillons

Portugal

manque image

Le Portugal débute par une collection de marbres, dans laquelle quelques échantillons de marbres transparents.

Dans la vitrine suivante, des étoffes de soie légères. Autour du trou qui donne dans la galerie en bas, des échantillons de bois précieux de ce pays, comme l’acajou, de Sico, de Teca, des cigares, etc. Sur le haut, on remarquera 4 petits tableaux brodés à la main.

A main droite, des nattes, et une douzaine de caisses ornées des armes du roi de Portugal et contenant des échantillons de tabac à priser.

Le deuxième carré contient la porcelaine, qui se distingue par son très-bon marché, et quatre statuettes très-jolies en filigrane. Dans les cases autour, il y a du papier fait d’aloès, et qui est d’une très-grande solidité.

Dans la vitrine du devant qui regarde la nef, on voit des étoffes de coton, des parapluies, etc., mais les objets les plus remarquables de cette vitrine sont un bouquet de fleurs imitées de plumes d'oiseaux, par les dames Late et Soare de l'île Saint-Michel, et qui se trouve dans le coin à main gauche, et d’autres imitations de fleurs faites de la moelle du figuier, par les dames Madruga de l’Archipel des Açores. Un vase immense de la hauteur de 1 m. et demi en porcelaine est très-remarquable comme premier essai de la fabrication do porcelaine en Portugal, pour produire des vases de cette dimension.

©Promenades dans l'exposition de 1855