Exposition universelle des produits de l'agriculture, de l'industrie et des beaux arts - Paris 1855

Agriculture, Industrie et Beaux-arts

15 mai 1855 - 15 novembre 1855


Retour - Liste Pavillons

Produits exposés

manque image

Au centre d’une grande salle circulaire, dans laquelle la lumière est adroitement ménagée, s’élève une vaste estrade au sommet de laquelle les diamants de la couronne attirent de nombreux visiteurs; tout autour, les chefs-d’œuvre de la manufacture de Sèvres, se dessinent en silhouettes gracieuses auprès du service de l’empereur, sorti des ateliers de M. Chris-toile.

Les murs sont ornés des magnifiques tapis des Gobelins et de Beauvais, qui représentent dignement les manufactures impériales auprès des tapisseries rie M. Sallandrouze et des moquettes d’Aubusson. Quelles perfections dans ces produits: ces couleurs inaltérables, fixées sur le biscuit ou le tissu, assurent à ces œuvres d’art l’admiration des siècles à venir.

La galerie au pourtour renferme d'une part les instruments de musique, les armes et la coutellerie; de l’autre, tous les produits de l’ébénisterie française auprès desquels les dessins de nos artistes industriels occupent une galerie spéciale.

Dans le jardin, deux hangars contiennent la carrosserie de la plupart des nations représentées au Palais de l’Industrie, l'Angleterre et l’Autriche exceptées. Le bâtiment des instruments et des produits agricoles étale les conquêtes dont les arls mécaniques ont doté l’agriculture.

Dans le jardin , des modèles de construction, le yacht de l’empereur, le modèle d’une hélice et un grand nombre do pièces de dimensions considérables entourent la galerie circulaire qui est le principal buffet de l’établissement. La cantine pour les ouvriers et les hommes de service est placée tout auprès du modèle de cité ouvrière qu’a fait construire M. Clarck, et qui sera meublé bientôt de tous les objets spécialement destinés aux populations ouvrières.

©Visite à l’Exposition Universelle - 1855