Exposition universelle des produits de l'agriculture, de l'industrie et des beaux arts - Paris 1855

Agriculture, Industrie et Beaux-arts

15 mai 1855 - 15 novembre 1855


Retour - Liste Pavillons

Produits exposés

manque image

La grande nef est occupée par les produits monumentaux de toutes les nations, parmi lesquels on remarque les fontaines des exposants français, le trophée de la marine anglaise, le trophée des terres cuites de l’Autriche, le phare de 1 administration des travaux publics, la statue du feu roi de Prusse. Une glace de Saint-Gobain, une glace belge, deux chaires des Pays-Bas, des autels en orfèvrerie et en marbre, des bronzes complètent dignement cet ensemble dont notre planche indique le caractère principal.

Au rez-de-chaussée, la partie sud appartient entièrement aux nations étrangères; la partie nord à la France. Sur les deux fronts, vingt vitrines monumentales renferment des produits remarquables. Derrière ces vitrines, des salles sur lesquelles plane la vue des galeries, sont consacrées à autant d’industries distinctes: ce sont pour la France, l’imprimerie, la plastique industrielle, lès coffrets et les jouets d’enfants, la céramique, la verrerie, l’orfèvrerie et enlin les bronzes, cette gloire de l’industrie parisienne.

On trouvera dans l’introduction historique, la répartition de l’espace entre les différentes contrées, soit au rez-de-chaussée, soit au premier étage : les plans ci-joints suffiront d’ailleurs pour indiquer les divers emplacements occupés par chacune d’elles.

Les tissus de luxe, les fleurs artificielles , la bijouterie font de la galerie supérieure, dans la partie française, un véritable paradis des dames.

©Visite à l’Exposition Universelle - 1855