Retour - Liste Pavillons

Galerie sombre



France. — Nous pénétrions maintenant dans ce qu'on appellait la galerie sombre. On n'avait pu placer de tableaux que d'un seul côté de la galerie, sur la muraille opposée aux fenêtres, ce qui les mettait dans un jour défavorable, dont on devait tenir compte aux artistes avant de se prononcer sur leurs oeuvres.
Nous avions encore ici peu de toiles à citer; mais quelques-unes étaient signées de noms célèbres et étaient à la hauteur de la réputation des artistes qui les avaient exécutées.
Nous étions d'abord arrêtés par le Jeune malade (3414), de M. Jobbé-Duval, qui traitait avec une exquise délicatesse des sujets où l'art antique s'allie merveilleusement à la fantaisie. La Mort d'Abel (3729), par M. Nègre; une Dame espagnole fort laide (2808), par M. Courbet; les Vendanges en Romagne (2478), par M. Baron; le Château de Heidelberg (4216), par M. Wyld; la Toilette de Judith (3989), et le Jugement de Salomon (3990), par M. Schopin ; un Portrait (2608), par M. Louis Boulanger, et la Roche de dix heures (2809), une des meilleures toiles de M. Courbet, peuvent être placés hors ligne.
M. Jobbé-Duval avait exposé une autre charmante toile, que l'on regrettait de ne pas voir mieux placée, la Toilette d'une fiancée (3412); le Départ (2905) et le Retour des pêcheurs (2906), par M. Auguste Delacroix; le Golfe de Rapallo, près Chiavari (3496), par M. Lapito; la Lisière d'une forêt (4049), par M. Thierry ; une Vue prise près Trouville (3102), par M. Fleury; Souvenir du pays (2591), par M. Bonhomme, et un Portrait de Mgr Sibour, archevêque de Paris, par M. Henri Schef-fer, étaient aussi dignes d'attention.
Enfin, nous terminions par quelques toiles qui obtenaient un certain succès : c'étaient les Beignets (2738). Louis XV, Mlle d'Humières, par M. Cibot; l'Eté de la Saint-Martin (3725), paysage très-remarquable, M. Nazon; la Promenade de la Dauphine (2546), par M. Faustin Besson; un Etranger reconduit à la frontière par mesure de la police russe (4219), par M. Yvon ; deux portraits de Mme O'Connell (3739 et 3737), par Mme O'Connell; un Portrait de M. Leroux, de la Comédie française (3505), par M. Laugée; et enfin la Bataille de la Moskowa ; prise de la grande redoute (3484), par M. Langlois, le peintre du Panorama des Champs-Elysées.


© Guide dans le Palais de l'Industrie et des Beaux-Arts 1855