Retour - Liste Pavillons

La Tour de la Terre de la ville de Nagoya


« La Tour de la Terre », l’un des pavillons les plus hauts de l’EXPO 2005 Aichi, Japon, est une structure qui attire le regard, située vers le centre de l‘Aire de Nagakuté. Elle est exposée par la ville de Nagoya, la capitale du Département d’Aichi.

Les visiteurs de La Tour de la Terre pourront apprécier des performances artistiques inattendues, exécutées par la nature par le biais de la lumière, du vent et de l’eau.

La tour elle-même est le plus grand kaléidoscope du monde. Atteignant 47 mètres de hauteur, elle a la forme d’une pyramide triangulaire dont la pointe est coupée en biais. Le plafond incliné, en verre, forme un triangle isocèle. Il est orienté plein sud pour qu’un maximum de lumière pénètre dans le pavillon. Les rayons passent à travers trois disques contenant de l’huile colorée, puis touchent des miroirs sur les murs, créant ainsi des images sphériques géantes kaléidoscopiques d’environ 40 mètres de diamètre. De l’espace de visionnage du premier étage, les visiteurs voient en levant les yeux un monde fantastique et mystique créé par les rayons solaires.

Des tonalités agréables retentissent dans la tour. Ce sont mélodies originales créées par le vent à travers une série de « Formes sonores », un instrument de musique qui a sa propre gamme musicale. Trois Formes sonores faites main ont été mises en place. Chacune fait environ 8 mètres de hauteur, avec un moulin à vent au sommet jouant dessous d’un instrument de musique ressemblant à un xylophone/métallophone. Un arrangement musical différent est créé en fonction de la force des vents qui change selon la saison et l’heure. Les Formes sonores jouent un nombre infini d’harmonies selon la fantaisie du vent, pour détendre les visiteurs.


Un Aqua-wall (mur d’eau), formé d’eau tombant en cascade du sommet, enveloppe agréablement la tour. Les inégalités de la surface des murs extérieurs font sauter l’eau, créant une variété des motifs aléatoires.

Quand la nuit tombe, les lanternes qui entourent La Tour de la Terre s’allument. D’une hauteur de deux mètres environ, elles sont enveloppées de quelque 2000 découpages en papier créés par les citoyens. La lumière miroitante des lanternes ajoute une touche merveilleuse à l’atmosphère de la tour qui invite les visiteurs dans un univers vaporeux.


Fumiya Fujii, célèbre musicien et artiste infographe japonais, est le producteur général de ce pavillon. Il dit qu’il voulait faire de La Tour de la Terre un pavillon qui suscite le bien-être et la douceur dans le cœur des visiteurs.

Nous espérons que les visiteurs sauront apprécier la gentillesse des gens (lanternes faites de découpage en papier) aussi bien que les pouvoirs apaisants de la nature se manifestant à travers les performances des trois éléments que sont la lumière (le kaléidoscope), le vent (Formes sonores) et l’eau (Aqua-wall).

© Japan Association for the 2005 World Exposition