Retour - Liste Pavillons

Espagne


Le pavillon espagnol avait pour thème "partage de l'art et de la sagesse de la vie". Le pavillon construit par l’architecte espagnol Alejandro Zaera-Polo reproduisait une fenêtre traditionnelle de treillis sur son mur externe. Ce mur, fait en empilant géométriquement vers le haut des blocs hexagonaux de poterie fabriqués en Espagne et transportés au Japon, se situait à 1,5 mètres du pavillon et créait ainsi un couloir pour des visiteurs. En tamisant la lumière du soleil et en empêchant les vents et la pluie, le mur avait aussi pour effet d’assombrir l’intérieur et l’extérieur.
Tout le pavillon a été conçu à l’image d’une cathédrale chrétienne, et les visiteurs pouvaient aller d'un large espace appelé le "plaza" imitant l’allée centrale d'une cathédrale aux cinq espaces d'exposition, chacun appelé une "chapelle". Les chapelles autour du plaza étaient constituées de 16 écrans situés sur les murs au-dessus des têtes des visiteurs et avaient été conçues par différents architectes et artistes.
Le premier thème était « Innovation » présenté par le centre d'Astrobiologie de l'Espagne qui étudie l'origine de la vie sur Mars. Là, une reproduction d'un robot commandé par télécommande dans les mines espagnoles accueillait les visiteurs.
Le thème de la prochaine chapelle était "moisson du paradis." Javier Mariscal, qui a conçu la mascotte 1992 officielle des Jeux Olympiques de Barcelone "Cobi," créa une série de sculptures étonnantes inspirées par les produits alimentaires espagnols célèbres. De plus, des scènes d'un marché espagnol étaient reconstituées.
Le thème de la troisième chapelle était le "monde de Don Quichotte". La présentation relatait le roman, qui célébrait son 400éme anniversaire cette année là, et d'autres travaux classiques espagnols de la littérature étaient présentés.
Sous le thème de la quatrième chapelle "les héros contemporains," beaucoup d'athlètes espagnols également célèbres au Japon étaient présentés, avec des festivals espagnols célèbres.