Retour - Liste Pavillons

Réalité Virtuelle


Réalité Virtuelle à l'exposition de Lisbonne 1998

Architecte(s) : Manuel Vicente

Ce pavillon au design moderne et futuriste plonge le visiteur dès l'extérieur dans l'interrogation et la curiosité. Il se distingue des autres pavillons par sa structure ciselée et surtout par ces 5 boules dorées au sommet de son toit.

Le pavillon de la réalité virtuelle se compose de deux parties : la première partie qui est l'entrée et la zone d'exposition du pavillon des télécommunications, et la deuxième partie qui est la zone proprement dite de réalité virtuelle.

La première section se compose d'un toit en tôle à l'aspect brisé, soutenu par une serie de piliers fixés à 6 mètres d'intervalle, et contenant des tubes emmenant les visiteurs vers la zone d'exposition.

De là, une rampe donne accès au "Parc de la réalité virtuelle" grâce à des rampes concentriques, qui contraste avec la première section. Pour cette seconde section, l'architecte utilise des rampes d'accès entourées par les décorations, servant de rideaux de scènes, pour entrevoir ou cacher l'intérieur du pavillon, succitant la curiosité du visiteur, mais en gardant la surprise jusqu'au dernier moment. Ce cheminement sert à plonger progressivement le visiteur dans le monde "virtuel" et ainsi le rendre plus réceptif au niveau de tous ses sens.

Le visiteur est invité à faire un grand voyage subaquatique à la découverte des ruines et des secrets d'une ancienne civilisation appelée océania. Une plongée virtuelle de quarante minutes, vers cette cité perdue, habitée par des créatures étranges d'une civilisation inconnue. Mais ce voyage dans l'espace et le temps ne va pas se passer éxactement comme prévu. Cette attraction utilise les dernières technologies en matière de multimédia, d'animation et de technologie sensorielle