Retour - Liste Pavillons

Jardins de l'Eau / Parc Vitalis


Jardins de l'Eau / Parc Vitalis à l'exposition de Lisbonne 1998

© Expo'98

Les Jardins de l'Eau / Parc Vitalis sont un des éléments structurants de l'enceinte de l'EXPO '98. Ils forment avec l'Allée Centrale de l'enceinte et avec le Tage.

A l'ouest, ils sont entourés par trois édifices importants de l'enceinte: l'édifice d'accueil du Pavillon des Océans, le Pavillon de la Réalité Virtuelle et le Théâtre Camoes/ /Auditorium Jules Verne.

Les Jardins, qui s'étendent de l'ouest à l'est, ont une identité commune provenant de leur tracé d'ensemble et des oeuvres du peintre Fernando Fragateiro. La thématique de l'eau y est traitée sous plusieurs aspects: biologique, sensoriel, ludique, artistique, scientifique, etc.

L'entrée se fait par l'Allée Centrale, par un grand mur en arc de 7 mètres de haut et 2 mètres de large qui domine un petit bassin. Il représente symboliquement un château d'eau, source de tout le système de transport de l'eau.

De l'ouest à l'est, le premier jardin est celui des Palmiers. Le sol a été rabaissé d'environ 80 centimètres, afin d'accentuer l'effet une séquence qui va du Centre de Presse, à l'ouest, jusqu'au Théâtre Camoes / Auditorium Jules Verne, à l'est. Ils établissent un dénivellement de «vallée» entre les deux ensembles voisins, le Centre de Presse et le Pavillon de la Connaissance des Mers. L'élément central est un canal par où l'eau du château d'eau coule jusqu'au fleuve. Un effet contraire a été créé dans le jardin suivant, celui du Verger de la Méditerranée dont le sol a été surélevé pour pouvoir offrir un beau point de vue sur le jardin d'à côté, le Jardin de la Diagonale, sur le Dock et sur le Lac Ulysse, à l'est.

Le lac Ulysse - place « mouillée» -est le troisième de ces jardins d'eau. Idéalisée d'après les expériences aventureuses d'Ulysse, héros de l'Odyssée et fondateur mythique de Lisbonne, il a été créé en pensant à la sécurité des adultes ainsi qu'aux jeux des enfants. Pour cela, le lac a un fond irrégulier qui permet de le traverser sans se mouiller les pieds comme s'il s'agissait d'un gué. Pendant deux minutes environ. il y est créé un effet spécial, où le lac s'emplit puis se vide et réapparaît sous forme d'un rideau de 2 mètres de haut.

En face se trouve l'édifice de la «Cascade», un portique de 4 m de haut d'où 103 petits tubes projettent de l'eau à 4 m de distance, formant une nappe d'eau jusqu'au pont de bois qui permet de traverser latéralement entre le lac Ulysse et le lac de l'île. Le lac de l'île est entouré latéralement par des murs recouverts d'azulejos peints faisant apprécier les vues sur le fleuve à travers la Cascade. Au milieu de l'eau «dormante» se trouve l'île qui créé l'ambiance d'un paysage exotique sur les bords d'une côte imaginaire. Comme naissant de ce lac, le «jardin hydraulique», est un delta du fleuve qui dessert le Tage. Sous les divers canaux, faits de galets, qui forment le delta, se trouve une des plates-formes de bois, ou sont installés un ensemble de jeux et de machines à eau. Ces jeux utilisent l'eau des canaux pour, pédagogiquement, montrer les idées sorties des expériences faites en laboratoire de physique ou de technique appliquées au quotidien. Ils sont présentés sous forme de divertissement pour les enfants et les pousseront à poser des questions embarrassantes à leurs parents.

© Expo'98