Retour - Liste Pavillons

Pont de Las Delicias


Pont de Las Delicias à l'exposition de Seville 1992

© Grez
Architecte(s) : Leonardo Fernandez et Javier Monterola

Ce pont, en fait ces ponts, l’un routier et l’autre ferroviaire, devait être mobile pour laisser les navires passés sur le canal Alfonso XIII.

Ce nouveau pont contraste avec l’ancien pont, le pont Alfonso XIII.

Ce pont avait comme impératifs la hauteur de la route et la hauteur de la voie de chemin de fer, ce qui induit donc que les deux tabliers des deux ponts soient à des hauteurs différentes, ce qui crée un ensemble complexe , et les grosses piles qui abritent le mécanisme de fonctionnement sont échelonnées.

Les piles d’ailleurs ont une distance respective de 40, 56 et 40 mètres.

A chaque extrémité, deux énormes contreforts sont la pour équilibrer les masses des piles.

Le pont dispose d’un plateau mobile se soulevant pour laisser passer les bateaux, et qui se compose de deux consoles équilibrées par contrepoids avec un caisson unique pour le chemin de fer et quatre caissons pour la voie routière : chaque moitié de plateau se divise à son tour en deux portions de deux caissons, chacun étant manœuvrable indépendamment.

Les plateaux latéraux ont des tabliers mixtes à section transversale similaires aux parties mobiles du pont.