Retour - Liste Pavillons

Place d'Amérique


Place d'Amérique à l'exposition de Seville 1992

© Jean-Michel Colin
Architecte(s) : Jesùs Castanòn, Eduardo Gòmez et Ernesto Sànchez Zapata

Ce complexe architectonique avait une superficie de 33000m2, la plus grande de l’enceinte de Expo’92. Le bâtiment de la Place de l’Amérique, situé sur le rive-nord du Lac d’Espagne, était parvenu à faire une synthèse harmonieuse et cohérente des caractéristique propres à chaque pays qui en fait partie.

Le rez-de-chaussée et le premier étage étaient réservés aux éléments communs. Le deuxième étage abritait les pavillons des pays en question, et au dernier étage on trouvait un vaste choix de restaurants , de cafétérias et de miradors d’où l’on pouvait embrasser du regard le centre historique de Séville et toute l’Enceinte de la Cartuja.

Si l’Argentine se sentait une vocation écologiste, compatible avec un développement intense pour l’an 2000, la Bolivie mettait l’accent sur le passé millénaire ; le Brésil avait opté pour des représentations en directe de différents aspects de sa réalité ; le Costa Rica montrait se richesse archéologique et sa vocation de recherche ; la Colombie exposait l’or andin et la culture du café ; l’Equateur et le Salvador expliquaient l’incarnation des valeurs historiques dans les comportements sociaux ; le Guatemala consacrait son espace à la civilisation maya ; Haïti révélait sa culture précolombienne ; le Honduras partait de l’héritage maya pour arriver à la créativité actuelle et aux rapports avec la nature ; le Nicaragua réunissait des éléments folkloriques et des propositions de modernisation ; le Panama mettait en relation ses composantes ethniques avec les manifestations artistiques et mettait en évidence le rôle de protagoniste du Canal ; le Paraguay décrivait ses cycles historiques, ses ressources naturelles et se capacité industrielle ; le Pérou se concentrait sur l’art, comme expression de la rencontre des cultures, et sur la tension existant entre le passé et la construction de l’avenir ; la République Dominicaine partait elle aussi de son passé précolombien, puis colonial, pour arriver aux projets économiques et touristiques actuels ; l’Uruguay exposait, avec l’aide de sa technologie audiovisuelle, ses processus historique, productif, artistique et culturel.

La Place d’Amérique était l’un des endroits privilégiés pour les manifestations culturelles : orchestres symphoniques, galas artistiques, récitals musicaux, danses populaires, manifestations théâtrales. Le potentiel créatif ibéro-américain convertissait cette enceinte en événement constant. Il y eu une affluence massive.

Ce bâtiment accueillait aussi le pavillon du Système Interaméricain qui offrait au visiteur une exposition multimédias où les défis lancés actuellement et pour l’avenir aux pays de l’Amérique étaient présentés.

L’affluence des images virtuelles et des déploiements interactifs permettaient au visiteur de se rendre compte comment les différentes organisations du Système Interaméricain répondaient à ces défis.

Les principales organisations qui font partie du Système Interaméricain sont les suivantes :
L’Organisation des Etats Américains (OAS : Organization of American States).
L’Organisation Panaméricaine de la Santé (PAHO : Pan American Heath Organization).
La Banque Interaméricaine de Développement (IDB : Inter-American Development Bank)
L’Institut Intéraméricain pour la Coopération des l’Agriculture (IICA : Inter-American Institute for Cooperation in Agriculture).

Les visiteurs étaient d’abord introduits dans les différents pays américains, on leur présentait leur diversité culturelle et géographique des plus riches ainsi que leurs communautés frappantes, à travers un spectacle excitant de son et lumière.

Ensuite, tandis que les visiteurs se déplaçaient d’une section du pavillon à une autre, ils étaient invités à considérer la vaste thématique des contenus de l’exposition : la démocratie et les développement, la sécurité alimentaire, l’accès universel aux soins médicaux et les développement social et économique.

« Les Amériques » était une exposition qui comprenait toutes les expériences que les visiteurs avaient eu après avoir visités les autres pavillons de la Place de l’Amérique.

© Guide Officiel Expo’92