Retour - Liste Pavillons

Euskadi (Pays Basque)



Architecte(s) : Luis Angoloti et Apolinario Fernandez de Sousa

Bien qu’il aille dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, le peuple basque a survécu grâce à sa faculté d’adaptation historique, évoluant constamment, sans autarcie.

Evolution locale de l’homme de Cro-Magnon, le peuple basque est le plus ancien d’Europe. Sa langue n’a pas d’affinités connues, et nous est parvenue depuis le pré-indoeuropéen.

C’est en cercle et en se protégeant mutuellement que le peuple basque célébrait ses Juntes, institution démocratique où s’établissait le Fuero, la Vieja Ley.

Le Basque a su voyager, explorer et découvrir, s’admirer et s’adapter. Juan Sebastian Elcano, celui qui boucla le tour du monde connu, était un Basque. Comme l’était aussi Juan de Carai, Pedro de Ursua, Urdaneta, Lope de Aguirre…

Il a toujours transformé l’aliment en culture, le travail en sport. D’une mentalité pratique et conservatrice, les Basque sont parvenus à unir tradition et modernité, techniques artisanales et haut degré de développement technologique, rites ancestraux et art d’avant-garde. Dans sa lutte pour conserver l’Euskera, la vieille lingua navarrorum, il a réussi à créer son propre système éducatif.

Le Basque sait qu’aimer sa patrie oblige à respecter celle des autres, car seules l’harmonie et la solidarité peuvent assurer l’avenir des peuples. Ouvert aux rénovations, à la technique, à la croissance, ouvert en somme à tous les mondes, sachant que le travail, la ténacité et l’optimisme sont les meilleurs atouts pour forger une identité : par le dépassement de soi. En chantant. En travaillant. En dansant.

© Guide Officiel Expo’92