Retour - Liste Pavillons

Nations Unies


Nations Unies à l'exposition de Seville 1992

© Alvaro Pinel
Architecte(s) : José Ramòn Rodriguez Gautier, Javier Morales et Luis Urunuela

Le pavillon des Nations Unies était avant tout un message d’espoir, un message accessible à tous, transmis dans un langage que nous comprenons tous, fait d’images et des sons, sans qu’aucun mot ne vienne s’interposer.

Après passé dans une première salle, où l’on nous présentait de simples informations sur les 40 organisations internationales qui font partie du vaste système des Nations Unies, nous déambulions par quatre espaces audiovisuels, conduits par un guide très particuliers, à la fois étrange et familier : il s’agissait d’un petit extraterrestre, sympathique et folâtre, que nous voyions pour la première fois au moment de sa chute sur la terre alors qu’il entreprenait un voyage dans l’espace. Ses cris de joie, au fur et à mesure qu’il découvrait notre planète, plaisaient beaucoup au enfants et à l’enfant que chaque adulte port en soi.
Nous ressentions son enthousiasme pour la beauté et la richesse du paysage terrestre. Mais nous éprouvions également sa tristesse face à la misère et au malheur des hommes. Avec ses yeux, nous redécouvrions notre monde et ses multiples contradictions…

Peu à peu, nous voyions que les êtres humains sont solidaires, comme ces hommes et ces femmes des Nations Unies, dont la tâche est de venir en aide à leurs semblables pour restaurer la paix, pour crée un climat de confiance, pour construire l’avenir.

Et, finalement, nous partagions l’espoir de notre guide lorsqu’il comprend que les organisations de la famille des Nations Unies façonnent l’aspiration de l’humanité à un monde meilleur.

© Guide Officiel Expo’92