Retour - Liste Pavillons

Mexique


Mexique à l'exposition de Seville 1992

© Daniel Villafruela
Architecte(s) : Pedro Ramirez Vàzquez et Jaime Giovannini

Le X était le symbole qui représentait le pavillon du Mexique. Expression sculpturale de 18 mètres de haut, c’était le signe et le signal du carrefour des chemins et de la rencontre des pluralités. Architecture qui évoquait les origines d’un point de vue contemporain : talus fleuris, étangs et cascades. Sur la terrasse supérieure, des maquettes d’édifices méso-américains à grande échelle.

La couleur brillante de la place d’accès accueillait le visiteur. L’ambiance initiale, le paysage et les villes anciennes préparaient au parcours, une croisière à travers la trame profonde du Mexique, au cours d’une expérience agréable de communication multimédia.

Le voyage commençait il y a des milliers d’années. Les protagoniste : la nature et l’homme. C’était un parcours au fil de l’histoire. Réseau de rencontres, aux trames multiples : vivre, vivre avec, produire, créer et penser. Configuration d’un caractère original qui se manifestait dans la pensée, l’art, la science, l’économie, les coutumes et les traditions.

On arrivait ainsi au Mexique d’aujourd’hui, avec sa variété écologique et son paysage humain, d’une grande pluralité. Un pays d’une intense vie collective, aux grandes villes et aux communications modernes, qui s’avance dans la modernité.

A la fin du parcours, les visiteurs pouvaient obtenir des renseignements complémentaires sur le tourisme, les points d’investissement, les échanges commerciaux, et les rencontres culturelles, et acquérir, dans la librairie des publications et des objets commémoratifs.

La présence et la voix du Mexique dans le pavillon s’exprimait également grâce au programme d’activités qui se déroulaient aussi bien dans l’enceinte du pavillon que sur les espaces scéniques d’Expo’92. Sur la petite ile du Lac d’Espagne, un spectacle haut en couleurs et plein de mysticisme était présenté : la cérémonie connue sous le nom de : « les hommes volants de Papantla ».

La présence du Mexique à l’Expo’92 était complétée par une initiative de grande envergure dans le domaine de la communication : un relais de communications par satellite, qui permettait de maintenir le dialogue permanent sur la culture, les arts, la science, les coutumes, la politique, la vie quotidienne, entre ces deux pays : le Mexique et l’Espagne.

Le pavillon du Mexique présentait au visiteur un bilan des réalités économiques et sociales, des réalisations de l’esprit et de la pensée. Les entreprises mexicaines désireuses d’offrir un échantillon des biens et de services y étaient présentes.

© Guide Officiel Expo’92