Retour - Liste Pavillons

Acier


Acier à l'exposition de Osaka 1970

© Expo'70
Architecte(s) : Kunio Maekawa

« Japan Iron » et « Steel Federation » avaient crée pour les visiteurs de l’expo une « chanson de fer » ou « Consonance » . C’était sur d’être une chanson nouvelle pour tout le monde.

La galerie principale du pavillon accueillir autour de 1000 visiteurs dans une sorte amphithéâtre qui entourait une scène. La scène elle-même pouvait s’élevée et tournée. Sur les murs and au plafond de la galerie 1300 haut-parleurs étaient disposé et comprenant 12 systèmes phoniques.

La musique électronique était jouée dans la galerie en utilisant ces haut-parleurs pour créée une expérience sonore unique, avec du son « bougeant», « tournoyant », « se croisant » et devenait presque vivant.
La musique était sous la direction de Toru Takemitsu dont la composition « November Steps » avait été commandé par l’Orchestre Philarmonique de New York.

De nombreux programmes se tenairent à cet endroit,
- musique moderne composée par Takemitsu et le musicien grecque Iannis Xenakis.
- Musique traditionnelle japonaise jouée par des artistes célèbres, beaucoup de ceux que l’on désignait comme « Trésor humain national ».
- Musique moderne par l’orchestre philarmonique du Japon.
- Et des spectacle « sculptures nationales »

Dans le grand hall d’accueil principal de la galerie étaient présentés des sculptures musicales qui étaient des créations du Français François Baschet et de son frère Bernard. Les constructions en métal/verre/haut-parleur avaient déjà attirée l’attention lors des Jeux Olympiques de Mexico.

Les sculpteur et leur assistant , Alain Villeminot, ont travaillé trois mois à Osaka pour créer 17 œuvres. Les visiteurs pouvaient « jouer » les sculptures : martelage des tiges de métal, la course des doigts humides le long des tubes de verre, tirant un arc contre une plaque d'acier.

Une autre présentation dans le pavillon était un large pendule en acier inoxydable qui bougeait avec l’action de la gravité terrestre.