Retour - Liste Pavillons

Indonésie


Indonésie à l'exposition de Osaka 1970

Grâce à son espace avec des murs « fermés et ouverts », le pavillon de l'Indonésie invitait le visiteur à jeter un oeil à l'intérieur. Le pavillon, conçu pour vous amener dans un monde de sérénité intérieure, pouvait être atteint par deux passages. L’emblème de l’état "Garuda" avec la devise «Bhinneka Tunggal Ika" (unité dans la diversité) et l'inscription «Indonésie», marque l'entrée principale.

L’entrée de l’exposition était remarquable par la disposition saccadée des murs. Une carte dans la zone 1 montrait la distance physique entre le Japon et l'Indonésie, en expliquant visuellement la façon la plus efficace pour les peuples des deux pays à se rendre mutuellement visite. Une autre carte comportait quelques aspects intéressants de la vie indonésienne. Des poupées habillées avec une variété de costumes locaux représentaient un « cocktail des habits portés quotidiennement ». Avec un relief en bois impressionnant comme une toile de fond, en zone 2, il y avait des démonstrations de sept branches existantes de l’artisanat, y compris le batik, wayang, la sculpture et la sculpture sur bois.

Zone 3 présentait " des Fragments du passé Indonésien", nettement exprimé par les masques et des costumes traditionnels, qui signifient grâce. Des photographies aidaient le visiteur à comprendre leur sens. Des pierres précieuses étaient exposées en face de cette zone et une représentation de la fameuse "Ketjak" danse de Bali couvrait un mur entier. Zone 4 présentait l'Indonésie, de sa vie religieuse, la richesse de la flore et la faune, l'éducation, le tourisme, l'aménagement du territoire, des industries et activités culturelles. Des questions à choix multiples étaient exposés ici et les visiteurs pouvaient profiter de la musique traditionnelle.

Une transition entre la zone 3 et 4 symbolisait le réveil de la nation et son avenir prometteur. Les photographies exposées montraient les moments cruciaux de la proclamation de l'indépendance de l'Indonésie.

Danses traditionnelles et chants folkloriques étaient pratiquées chaque jour sur la scène du pavillon. Le restaurant servait une cuisine indonésienne dans un cadre typiquement indonésienne. Les souvenirs étaient en vente dans les magasins du pavillon.