Retour - Liste Pavillons

Algérie


Algérie à l'exposition de Osaka 1970

© Expo'70

Face à la mer Méditerranée, la capitale de l'Algérie est populairement connu comme "Alger la blanche», parce que des belles maisons blanches s’étendent sur ses huit kilomètres de côtes.

Le pavillon algérien, sur un terrain de 2000 mètres carrés donnant sur le jardin japonais, était une structure à trois étages, peint en blanc comme une expression de "Alger la blanche".

Ce pavillon avait pas moins de 16 thèmes, dont "la coopération internationale fondée sur la liberté de la justice" et « Contributions au Progrès Mondial ». L'Algérie espérait, à travers ces thèmes, contribuer au progrès humain et à l'harmonie.

Un escalier mécanique vous amenait à l'étage de l'exposition. Expositions ici étaient divisées en quatre sections. Dans le hall des expositions d'abord, vous faisiez un circuit touristique à travers le décor de ce beau pays. De nombreuses œuvres d'art historique étaient présentées dans la seconde salle.

Des musées d'Algérie, ces pièces n’étaient qu'un petit échantillon des grandes contributions à la culture algérienne moderne.

Puis vous passiez sur la troisième salle pour assister à la croissance économique et industrielle du développement rapide de l'Algérie. Votre brève visite en Algérie se terminait par un théâtre, ici vous vous sentiez comme si vous aviez vous-même tourné en Afrique du Nord, ces films de l'histoire algérienne, art, culture, éducation et économie et autres sujets étaient si captivants.

Au rez-de-chaussée du pavillon, un restaurant de 150 places dans le motif algérien servait les aliments typiques de l'Algérie, y compris les "coucous", fait de blé, et vins célèbres tels que Mascara, Medea et Harrach.

En outre, il y avait un magasin algérien dans le bazar international pour l'exposition et vendait de l’'artisanat algérien populaire et œuvres d'art tels que des bijoux, paniers, céramiques et objets en cuir.