Retour - Liste Pavillons

Kaléidoscope


Kaléidoscope à l'exposition de Montréal 1967

© expo67
Architecte(s) : Institute of Design, Waterloo & Irving Grossman

De forme circulaire, ce pavillon a 95 pieds de diamètre et 25 pieds de hauteur. Il est entouré de 112 lames aux couleurs du spectre de la lumière, de sorte que les visiteurs passant a proximité ont l'impression que tout l'édifice est fait de teintes mouvantes. Le thème de la présentation est "l'homme et la couleur" et les éléments d'exposition tendent à démontrer l'influence physique et psychologique de la couleur sur l'être humain.

En pénétrant dans le pavillon, on peut se croire au sein même d'un kaléidoscope. Dans les trois salles qui se suivent après le hall d'entrée et qui y ramènent pour la sortie en faisant le tour du noyau central où sont logés les services administratifs et techniques, le visiteur, en 12 minutes, parcourt le cycle complet du jour, de l'aube au crépuscule. Il s'agit d'une application intégrale de la polychromie, soulignée par un accompagnement polyphonique, ce qui marque le rapport entre la musique et les couleurs.

Dans la première salle, on est d'abord plongé dans l'obscurité totale, avant d'assister au lever du soleil qui surgit de l'horizon infini. Dans la salle suivante, la luminosité devient plus intense, les couleurs sont plus franches et plus variées. Amplifiées par un jeu de miroirs, les images se colorent de tons vifs dont la gamme est aussi étendue que les tensions diverses qui caractérisent la vie moderne. Dans la dernière salle, des images sphériques présentent les somptueuses couleurs du soleil couchant.

Le Kaléidoscope est une réalisation de six grandes industries chimiques: CIL, Chemcell, Cyanamid, Dow Chemical, Shawini-gan Chemicals et Union Carbide.

© Expo67 - Rapport Général