Retour - Liste Pavillons

Ceylan


Ceylan à l'exposition de Montréal 1967

© expo67
Architecte(s) : V. Kandavel

Le pavillon de Ceylan à l'Exposition universelle et internationale de 1967 s'inspire du style de la salle d'audience de Kandy, qui date du XVIe siècle.

Construit d'acier, de béton, de bois de teck, dé cuivre et de bronze, le bâtiment a trois étages et c'est par l'étage supérieur que le visiteur y accède. Le toit est illuminé la nuit. Le mur extérieur du premier étage est en bois incrusté de cuivre et de bronze. Un autre mur extérieur, décoré d'un bas-relief, oeuvre de Wimalasena Dias, décrit le Kandy Perahera, célèbre fête cinghalaise. Une verrière exécutée par l'artiste George Keyt, décore un autre mur et illustre la vie agricole du pays. A l'intérieur, la présentation la plus importante du dernier étage est la peinture murale exécutée par le jeune artiste de 15 ans, Senaka Senanayake. Au rez-de-chaussée, une statue de bronze, haute de huit pieds, domine les pièces d'exposition; elle représente Bouddha debout et elle est due au talent du sculpteur Tissa Ranasinghe .

Le thème du pavillon de Ceylan illustre le rôle de ce pays au point de vue international, notamment le rayonnement de son activité culturelle et ses relations avec le Canada.

Parmi les présentations, il y a des objets d'art, du batik, des travaux d'artisanat, la maquette d'une plantation de thé et une collection de pierres précieuses et semi-précieuses.

© Expo67 - Rapport Général