Retour - Liste Pavillons

Guyane et Barbade


Guyane et Barbade à l'exposition de Montréal 1967

© expo67
Architecte(s) : George F. Eber

La Barbade et la Guyane se sont groupées pour construire un pavillon à l'Expo 67.

Celui-ci se compose d'une série de structures hexagonales montées sur pilotis; les murs sont blancs et les toits, brun sombre. Les matériaux sont le stuc, le bois de la Guyane et le corail de la Barbade. Le toit est en forme de pyramide à. six faces dont la pointe, en fibre de verre translucide, est un puits de lumière.

A l'intérieur du pavillon, chaque pays a son propre secteur. Quatre salles d'exposition communiquent entre elles. L'entrée de droite conduit a la section réservée a la Barbade. On fait d'abord connaître l'histoire d'un peuple fier, ensuite sa situation actuelle avec l'industrie touristique et son économie qui repose sur la culture de la canne a sucre. L'avenir s'entrevoit grâce au rôle que la Barbade joue dans la recherche scientifique orientée vers la paix, spécialement la recherche à haute altitude, projet poursuivi par l'Université McGill, de Montréal.

La section consacrée a la Guyane présente l'histoire de ce pays et l'évolution de ses six groupes ethniques, depuis l'ère de l'esclavage jusqu'à celui de l'indépendance. Bauxite, or, diamant, minerai de fer sont au nombre des richesses du sous-sol.

Un bar d'ambiance tropicale offre des cocktails faits de rhum des deux pays. Le visiteur peut admirer les toucans et les aras au plumage multicolore, écouter des airs de calypso ou causer avec les policiers du port de Bridgetown dans leurs uniformes de l'époque de l'amiral Nelson, ainsi qu'avec les membres de la police et de la troupe montée de la Barbade, célèbre dans le monde entier.

© Expo67 - Rapport Général