Retour - Liste Pavillons

France


France à l'exposition de Montréal 1967

© expo67
Architecte(s) : J. Faugeron

Le pavillon de la France, de forme circulaire, est un monument de béton, de verre et d'aluminium, autour duquel un jeu de lames brise-soleil assure un effet de grande sculpture, ouvrant des possibilités nouvelles aux utilisateurs de matériaux modernes qui cherchent à échapper aux servitudes de l'arête rectiligne. La diversité des formes offertes par la façade permet, lorsqu'on en fait le tour, de découvrir a chaque pas une image et des perspectives nouvelles. Le thème des présentations est Tradition et Invention.

Le pavillon comporte neuf niveaux. Dans le vide, au centre du bâtiment, un spectacle musical de six minutes, le polytope de Xénakis, accompagne les projections de diapositives, couleur de formation de cristaux, prises au microscope interférentiel à polarisation.

Au rez-de-lagune sont exposés les différents aspects des voyages en France; parmi les éléments d'exposition, on remarque deux maquettes du "France". Une salle de cinéma permet d'assister une rétrospective du cinéma français. Une salle de conférences peut recevoir 80 personnes. Le bassin du rez-de-lagune est entouré de jeux d'eaux lumineux et au centre, sur un plateau scénique flottant, sont présentés divers spectacles.

Le rez-de-chaussée est réservé aux grandes réalisations techniques: maquette animée du projet Eole; maquette animée de l'usine de fabrication de verre Chantreine Saint-Gobain; maquette en plexiglas de l'avion supersonique Concorde; maquette de l'aérotrain utilisant la technique des coussins d'air, et autres grandes réalisations françaises.

Au rez-de-chaussée, la Ville de Paris présente un film en couleur, un secteur rive gauche, les métiers d'art, la haute couture, les bijoux, les parfums.

Le premier étage est consacré aux techniques les plus modernes de libération de l'énergie et de transmissions. L'électricité de France présente l'usine marémotrice de la Rance et les groupes Bulbe; l'énergie atomique présente la maquette animée et sonorisée du réacteur Osiris; le secteur pétrole et gaz présente la maquette du Jules Verne, le port Méthanier du Havre, etc., Dans le secteur "Transmissions", on présente les liaisons "a travers l'espace: communications par satellites; suppresseur d'écho; sondeur ionosphérique ; les images du réseau français de télécommunication; l'application des lasers aux télécommunications; une carte lumineuse de la France et un secteur philatélique.

Le troisième étage, consacré à la science et à ses découvertes, est divisé en sept sections: océanographie, vulcanologie, biologie, chimie, optique, physique du solide, physique spatiale. L'observatoire de Paris y présente la caméra électronique du professeur Lallemand.

L'aménagement du territoire est le thème du quatrième étage. Il comprend un spectacle Son et Lumière sur une maquette du château de Chambord, une grande carte de France, huit salles de cinéma présentant des films de la vie en France, une maquette de l'aménagement du Languedoc-Roussillon.

Le cinquième étage est celui des arts. On y trouve des peintures, des sculptures, des pièces d'orfèvrerie, des vitraux, des chapiteaux, des trésors religieux de l'art roman a nos jours. Au secteur création artistique sont présentés les plus grands martres de l'art contemporain ainsi que les métiers d'art et de création, une exposition de livres et un musée littéraire ou se trouvent des manuscrits, des photos, des pages inédites, des éditions originales, des objets personnels, etc.. On peut entendre la voix de 80 écrivains français.

Au niveau supérieur, un musée des amitiés franco-canadienne s, de Jacques Cartier à Chateaubriand, présente 165 documents ou objets divers.

Le pavillon possède un restaurant, une brasserie et un café parisien où le visiteur peut déguster les spécialités gastronomiques de la France.


PARIS

Au rez-de-lagune du pavillon de la France, la Ville de Paris s'est réservé un vaste secteur pour sa participation autonome.

Un film en couleur - oeuvre de François Reichenbach -accompagne le visiteur dans une promenade ci travers la Ville Lumière. Projetée simultanément sur quatre grands écrans, cette bande fait voir la tour Eiffel, le palais de Chaillot, l'Opéra, la Place de la Concorde, Notre-Dame, l'arc de triomphe de l'Etoile, en passant par Montmartre et Montparnasse.

Le secteur rive gauche présente Saint-Germain-de s -prés, le Quartier latin, l'Institut de France, la Sorbonne, les grandes écoles, milieu influencé par l'art et la pensée, milieu des ferveurs étudiantes.

En traversant la Seine, on pénètre dans le Paris de l'élégance: rue de la Paix, Place Vendôme, rue Saint-Honoré, Champs-Elysées. Des vitrines prismatiques servent et. cette présentation originale des boutiques parisiennes.

Plus loin, et donnant sur la lagune, le Café de Paris et sa terrasse accueillent le visiteur.

Celui-ci a eu l'occasion d'admirer et de voir évoluer Paris, ville millénaire. Il se voit maintenant révéler, pour la première fois dans leur ensemble, les audacieux projets qu'architectes et constructeurs français ont conçus à l'intention du Paris de l'an 2,000.

© Expo67 - Rapport Général