Retour - Liste Pavillons

Grèce


Grèce à l'exposition de Montréal 1967

© expo67
Architecte(s) : Nicholas C. Chryssopoulos

Le pavillon de la Grèce, d'une simplicité rappelant les fies de l'Archipel, est entouré d'un jardin planté de thym et autres herbes aromatiques. Une plate-forme d'accès conduit à une cour intérieure, dont une partie est couverte de gradins, a la manière des théâtres antiques. Cette cour est entourée de neuf salles d'exposition, chacune consacrée à un thème particulier.

La première salle comporte des éléments qui contiennent l'essence
du message de la Grèce a l'Expo "l'homme est la mesure du monde Humanisme, démocratie, liberté sont illustrés par une rangée de "kouroi", statues antiques symbolisant la marche de l'homme vers son épanouissement. On trouve également une documentation abondante sur les monuments antiques et byzantins et, sur les murs, des passages tirés des oeuvres de Sophocle et d'Euripide.

La seconde salle est dédiée au rayonnement de la civilisation hellénique et de l'expansion des préceptes antiques, sur lesquels est bâtie la société moderne.

Dans la troisième salle, on trouve un choix de publications helléniques variées, qui projettent une lumière sur le pays, ainsi qu'une exposition d’œuvres de peintres et sculpteurs grecs contemporains, tendant a démontrer que l'esprit reste toujours une source vive d'inspiration et de culture.

Dans la quatrième salle, on a groupé quelques spécimens des arts folkloriques, qui sont une image de l'habileté technique et du bon goût du peuple.

Dans la cinquième salle, on met l'accent sur l'amour des Grecs
pour la mer.

En pénétrant dans la sixième salle, le visiteur est en face des réalisations techniques et économiques de la Grèce contemporaine. On a eu soin d'y souligner la qualité des produits agricoles, tels que le tabac, les raisins et les légumes; les efforts accomplis dans le secteur de l'électrification du pays; les progrès réalisés dans l'industrie textile, les fonderies, les aciéries, les sucreries, les chantiers navals, l'exploitation des éponges et les pêcheries.

© Expo67 - Rapport Général