Retour - Liste Pavillons

Laterna Magica


Laterna Magica à l'exposition de Montréal 1967

© expo67

La Laterna Magika a été créée en 1958 par Alfred Radock a l'occasion de l'Exposition universelle de Bruxelles. Elle y remporta la médaille d'or. Elle fut installée par la suite dans un théâtre à Prague, où elle devint rapidement une des principales attractions de la ville.

La Laterna Magika a parcouru le monde entier, présentant partout le même programme qu'à Bruxelles: Moscou, Leningrad, Londres Vienne, Zurich, New York, Damas, Le Caire, Bruxelles de nouveau et bien d'autres villes européennes.

Un nouveau programme avait été créé pour l'Expo 67. Il comportait deux spectacles: le premier, la "Palette joyeuse" ("Gay palette") était constitué d'attractions classiques créées pour Bruxelles, le second, la "Boite à revues" ("Revue from the box") avait été créé pour l'Expo 67 par Jiri Prochazka et Ladislav Rychman.

Deux équipes de techniciens et trois groupes d'artistes présentaient douze spectacles par jour; tous les collaborateurs étaient tchèque


DESCRIPTION

Ses admirateurs l'appellent cinéma en expansion, cinéma sur scène, cinéma combiné, mixage de média à. canaux multiples, Sensorama simulateur, cinédrome, McLuhanisme.

Les gens du métier pour leur part l'ont appelé cinéorama, polyvalent théâtre total, Laterna Magika, cinéma polyécran. C'est une tentative en vue de dépasser le cinéma classique et de donner l'expression à l'art véritable, hyper-technologique, universel et complexe de notre époque.

La Laterna Magika tchécoslovaque est une notion artistique nouvelle C'est une représentation qui combine théâtre et cinéma et englobe musique, arts plastiques, architecture, littérature et ballet. Les acteurs, danseurs et musiciens apparaissent sur scène et, simultanément, à l'écran; les autres facteurs essentiels de la représentation sont le texte, les chansons, la musique, la lumière et les couleurs, la danse et les arts plastiques.

Le film est utilisé de plusieurs façons; il représente la scène, il situe l'action dans le sujet, il est projeté simultanément sur plusieurs écrans qui peuvent apparaître et disparaître selon les besoins de l'action. Le film met en relief l'activité de l'acteur sur la scène et détermine le rythme de l'action.

L'une des innovations les plus notables est celle de la polyprojection, Non seulement les dimensions de l'écran varient constamment selon les besoins de l'intrigue, mais encore l'intrigue bénéficie-t-elle de la projection simultanée de différents sujets sur des écrans, ou des portions d'écrans, disposés ça et la.

Le théâtre pouvait accueillir 600 spectateurs.

© Rapport Général Expo'67