Retour - Liste Pavillons

L'homme dans la Cité


L'homme dans la Cité à l'exposition de Montréal 1967

© expo67
Architecte(s) : Erikson & Massey

Les premières villes apparurent en Mésopotamie et sur les rives du Nil il y a plus de 5 500 ans; mais les cités ont à peine l'âge de notre siècle. Elles sont un phénomène récent et puissant qui impose une nouvelle façon de vivre. De fait, travailler, circuler, étudier, se reposer, communiquer, vendre, acheter, manger n'a plus rien à voir avec les gestes d'hier et le rythme naturel des saisons ou de la lumière solaire. L'image de la plage déserte pour soi-tout-seul, comme on la voit parfois dans la publicité, appartient à une époque révolue; les automobiles seront demain encore plus nombreuses, l'Administration encore plus monstrueuse, plus tentaculaire . . .

Bref, nous sommes les hommes à la fois les plus libres et les plus enchaînés de tous les temps.

Pour traiter ce thème, c'est-à-dire la révolution technologique dans la cité, a Compagnie de l'Exposition universelle a fait construire dans la Cité du Havre, sur la jetée, face au fleuve, entre l'Habitat et le Labyrinthe, un pavillon conique dont la structure est un treillis de poutres de bois des côtes du Pacifique. De l'extérieur le pavillon rappelle peut-être la forme des édifices religieux de l'Asie, ou une fusée. De l'intérieur il ressemble à un chapiteau qu'on aurait dressé dans le paradis terrestre.

Tout a été mis en œuvre, dans le pavillon de l'Homme dans la Cité, pour vous amuser, vous instruire peut-être, et très certainement vous aider à prendre conscience des bouleversements qui se produisent autour de nous et que personne ne voit plus. Car pourriez-vous, fermant les yeux, imaginer un monde sans cités? La campagne, à perte de vue ?

C'était hier... Aujourd'hui les villes sont partout, même au pôle, énormes, grouillantes, attirantes et repoussantes tout à la fois. Demain elles couvriront la terre : dans une vingtaine d'années plus de la moitié de l'humanité habitera des villes d'au moins cent mille habitants.

On comprend alors le rêve de cette comtesse française qui demandait gentiment pourquoi diable on ne construisait pas les villes à la campagne . . .

Pour nos citadins, la civilisation agricole n'est qu'un souvenir de vacances.

Au fond, ce que nous n'admettons pas facilement, c'est que nous vivons les toutes premières années d'une nouvelle civilisation, et que chaque jour nous devons faire face à une situation inattendue, dans notre travail, notre vie intime ou familiale, à l'école et même dans nos loisirs.

Au pavillon de l'Homme dans la Cité, le Citérama, sorte de kaléidoscope magique qui se fait et se défait mathématiquement sous vos yeux, des marionnettes tchèques, des sculptures cinétiques, des diasphères, un dessin animé, (Urbanissimo) ou l'amour d'un fermier pour la ville, des tableaux, collages et caricatures, des mannequins, des effets visuels et sonores tour à tour racontent l'histoire de l'homme dans un paysage qu'il a créé: la Cité. L'ensemble du pavillon comprend sept spectacles différents et assez courts pour nous permettre de les voir tous puis de continuer à visiter d'autres pavillons. Ces spectacles, ces éléments si divers, si intéressants, feront de votre visite au pavillon de l'Homme dans la Cité un des moments les plus agréables de votre vie; vous en garderez très longtemps le souvenir.

L'Homme dans la Cité est donc un pavillon à ne pas manquer. Quel que soit votre âge, quelle que soit votre situation, la cité et la révolution technologique ont à votre insu transformé votre vie: vous faites partie de ce paysage humain qui est peut-être le plus étonnant produit de notre civilisation.

© Guide Officiel Expo'67