Retour - Liste Pavillons

Territoire du Yukon


Territoire du Yukon à l'exposition de Montréal 1967

© expo67

Le pavillon du Yukon, pays de la ruée vers l'or a la fin du siècle dernier, est le plus petit de toute l'Exposition, Il n'en jouit pas moins de tous les privilèges dont bénéficient ceux des provinces canadiennes.

Au moment ou les administrateurs du Yukon décidèrent de participer à, l'Exposition universelle - février 1967 -l'espace était devenu rare et ils durent se contenter d'une modeste construction au bout d'une rangée de boutiques.

La présentation comprend des objets d'intérêt historique et même préhistorique. Mentionnons immédiatement une dent de mammouth, mort il y a des milliers d'années, un piège à loutre noire, une photo-maquette authentique de Dawson City en 1903, et l'unique photo du fondateur Robert Campbell, prise a Fort Selkirk en 1849. Au nombre des pièces d'exposition figurent avant tout une pépite d'or et des bijoux. Voici d'autres richesses: l'énorme tête du plus gros orignal qui ait jamais été abattu, des têtes de mouflon aux cornes arrondies, des bois de cerf, des truites et des brochets empaillés.

On peut admirer des mukluks (mocassins) et d'autres articles en cuir faits à la main. Dans un tronc de saule, un sculpteur a évoqué la nature vierge qui fait l'orgueil de cette contrée. Le visiteur a l'occasion de lire quelques vers du poète-lauréat du Klondike, Robert Service.

© Expo67 - Rapport Général