Retour - Liste Pavillons

Kindergarten de Vienne


Kindergarten de Vienne à l'exposition de Montréal 1967

© expo67
Architecte(s) : Dr Karl Schwanzer

Le Kindergarten de Vienne n'est ni un parc, ni un terrain de jeux, ni une garderie, mais la synthèse des trois dans un décor de plein air et avec des méthodes d'éducation qui se rapprochent de très près des théories de Maria Montes sori, Anna Freud, Alfred Adler, Friedrich Froebel, Charlotte et Karl Buhler.

L'ensemble est à l'échelle des enfants; ils y trouvent ce qu'ils aiment: des arbres auxquels ils peuvent grimper, des bottes aménagées dans ces arbres et servant de théâtre de marionnettes, des radeaux flottant sur de vastes piscines, des dunes de sable, puis des salles ou ils peuvent se réfugier par mauvais temps pour y bricoler, s'amuser avec les jouets éducatifs de l'heure et même faire la cuisine et prendre le repas du midi. C'est un lieu merveilleux où les enfants sont rois et maîtres. Le pavillon même a l'aspect d'une construction multicolore qu'un bambin aurait érigée au gré de sa fantaisie.

Parents et visiteurs de l'Expo peuvent observer ce qui se passe a l'intérieur a travers des vitres spéciales et entendre les enfants à leur insu, au moyen d'écouteurs.

On reçoit 30 enfants a la fois, dont le groupe-pilote composé d'une dizaine d'enfants et admis pour un séjour allant de deux semaines a un mois. Les deux autres tiers du groupe sont constitués d'enfants qui ne fréquentent le Kindergarten qu'à l'occasion et paient un droit d'entrée.

© Expo67 - Rapport Général