Retour - Liste Pavillons

Génie Créateur de l'Homme


Génie Créateur de l'Homme à l'exposition de Montréal 1967

© expo67
Architecte(s) : Gauthier & Guité et Gilles Coté, John Bland

Les beaux-arts étant l'expression la plus parfaite peut-être de l'esprit humain, les facultés créatrices de l'homme devaient donner lieu à l'Expo 67 à un développement majeur du thème Terre des Hommes. La création artistique n'est-elle pas le signe des grandes civilisations?
En illustrant par quatre manifestations le génie créateur de l'homme, on a voulu montrer le talent des artistes en peinture, en sculpture, dans la photographie et le dessin. Les expositions ont été conçues pour que le public saisisse facilement le sens des quatre disciplines en question et l'influence des peuples qui ont trouvé dans l'art leurs moyens d'expression.
L'exposition internationale d'œuvres d'art, l'exposition internationale de photographie artistique et l'exposition d'esthétique industrielle se trouvent dans la Cité du Havre. L'exposition internationale de sculpture contemporaine est dans l'île Sainte-Hélène, près delà station de métro.
La Cité du Havre est desservie par l'Expo-Express dont les stations sont à la Place d'Accueil et à l'Habitat 67. L'entrée principale de l'Exposition universelle est dans ce secteur. La Balade dessert également la Cité du Havre.


Beaux-Arts

Dans une construction permanente de la Cité du Havre, 200 œuvres d'art dues à des peintres, sculpteurs, graveurs, dessinateurs et céramistes, constituent une exposition exceptionnelle à laquelle ont contribué cinquante musées, dans trente pays. Le but de l'exposition n'est pas de faire l'histoire de l'art en images, mais plutôt de démontrer, par des travaux artistiques exécutés au cours des siècles, le caractère universel de l'art. Cette collection représente en effet toutes les civilisations, les périodes artistiques et les écoles. Le visiteur pourra se familiariser avec l'art préhistorique de la Sibérie et la naissance de la civilisation chinoise, avec l'Orient et l'art primitif, l'ère précolombienne, l'art africain et les débuts du christianisme; il admirera un grand nombre d’œuvres dont la production s'étend de la Renaissance à l'époque contemporaine.
Dans l'esprit du thème général Terre des Hommes, on a choisi des œuvres qui illustrent les thèmes de: l'Homme, l'Homme, les travaux et les jeux, l'Homme et l'amour, l'Homme et la nature, l'Homme et la cité, l'Homme et ses conflits, l'Homme et son idéal, l'Homme visionnaire et enfin l'Homme et l'infini.
La contribution de la France à cette exposition s'établit à 34 œuvres d'art, dont 12 viennent du Louvre. Les musées des États-Unis en ont fourni 45. L’union soviétique a prêté pour sa part 12 chefs-d'œuvre qui se trouvaient à Leningrad, au Musée de l'Ermitage. Les musées italiens, allemands et britanniques ont envoyé des travaux des maîtres de la Renaissance, et les musées de Hollande sont représentés par des chefs-d'œuvre de l'école flamande. Entre autres artiste dont les œuvres figurent à cette exposition, le public reconnaitra Rembrandt, le Tintoret, Titien, Vélasquez, Gainsborough, Cézanne, Rodin, Rouault, Picasso, Matisse et Van Gogh. On peut se procurer un catalogue de tous les travaux dont quelques reproductions sont en couleur.


Photographie

Ne cherchez pas ici la formule habituelle du salon et encore moins l'album de famille. Dans cette exposition soulignant plusieurs aspects de son génie créateur, l'homme, sans afféterie et sans complaisance, a pris l'appareil photographique à témoin de ce qu'il est.
Environ cinq cents photos soigneusement choisies constituent peut-être les meilleurs travaux des photographes du monde entier.
Conforme à l'esprit du thème Terre des Hommes, l'exposition internationale de photographie d'art montre l'homme moderne en train de vivre énergique-ment sa vie. Ses relations avec ses semblables, ses difficultés et ses succès, la misère, la cruauté même, rien,semble-t-il, n'a échappé à l'œil indiscret, froid ou sympathique des photographes.


Esthétique industrielle

Le pavillon de l'Esthétique industrielle est à côté du Musée des Beaux-Arts, dans la Cité du Havre. Il contient les projets d'élèves de dix-huit écoles renommées dans le monde entier pour la qualité de leur enseignement. Cette exposition n'est pas un concours, c'est la réponse réaliste à des besoins humains réels. Les pays représentés à cette exposition sont l'Autriche, la France, le Danemark, la Finlande, la Suède, la Hollande, la Pologne, le Japon, la Grande-Bretagne, les États-Unis, l'Allemagne et le Canada.
Les projets d'élèves sont autant de manières d'envisager certains problèmes sociaux et nationaux. Les idées sont intéressantes et l'humour n'y est pas étranger.
Une seconde manifestation souligne l'importance de l'esthétique industrielle au 20e siècle. Il s'agit d'un film que l'on peut voir à l'Auditorium DuPont du Canada. Dans cette production en couleur, on explique le dessin industriel et son rôle dans le monde moderne.


Sculpture

Remarquable par le talent ou le génie de certains sculpteurs, cette exposition l'est également par l'équilibre d'une représentation adaptée à la répartition géographique. Les œuvres ont été choisies autant pour leurs qualités plastiques qu'en vue de leur présentation en plein air. Elles se trouvent en effet dans le parc de l'île Sainte-Hélène, à proximité de la Roseraie.

L'exposition de sculpture
contemporaine, image séduisante d'une des formes d'art les plus dynamiques de notre temps, réunit une vingtaine de noms illustres, ceux de Rodin, Gonzalez, Lehm-bruck, Brancusi, Richier et Giacometti, et une trentaine d'artistes encore vivants et non moins célèbres, de Calder, Lardera et Moore à Heiliger, Chillida et Teshigahara. L'Union soviétique, la Tchécoslovaquie, le Japon et l'Argentine y sont notamment représentés.
Les amateurs d'art, spécialistes ou profanes qui désirent conserver un souvenir de leur visite à l'exposition de sculpture peuvent obtenir le catalogue bilingue illustré, ouvrage intéressant qui contient une introduction à la sculpture contemporaine et la reproduction des œuvres exposées.

© Guide Officiel Expo'67