Retour - Liste Pavillons

Standard Oil Compagny


Standard Oil Compagny à l'exposition de Seattle 1962

© Courtesy of The Seattle Public Library ( http://www.spl.org/ )
Architecte(s) : Piero Nicole Patri

Une grande maquette d’une molécule d’huile tournait en haut de la tour sur la Galerie de l’Amitié marquait ainsi l’emplacement pavillon de Standard Oil Compagny of California. L’entrée se faisait à travers un jardin avec des sculptures, allée étant faite en asphalte colorée à base de pétrole.
Une grande partie du pavillon était réalisé avec des dérivé du pétrole, incluant une peau en plastique épaisse qui formait les murs.

L’entrée conduisait à une piscine avec une ile en réduit, montrant la géologie de l’huile. A coté, ce trouvait une carte de 12 mètres et une réplique de la première station service au monde, ouverte à Seattle en 1907, qui illustrait les opérations passées et présentes à travers le monde de la compagnie.

Dans la partie suivante, cultivé au 21ième siècle était prédit par les scientifiques de Standard. Ils montraient le futur de la pétrochimie dans l’agriculture, avec les engrais et les pesticides aidant à réaliser des grande moissons. Un autre affichage montrait comment les dômes en plastic fournissait le contrôle de la lumière et température pour les ferme. Les dôme aideront à produire plus de récoltes.

Le transport dans le 21ième siècle, sur terre sur l’eau dans les airs et dans l’espace, était présenté par a affichage montrant des tube en plastique . Aussi la casette magnétique à base de pétrole qui sera utilisée pour contrôler les systèmes de guidage des voitures sur les autoroutes.

Les tissus, cosmétiques, accessoires, appareils pour la famille et médecines, tous dérivés des produits de huile étaient montrés dans leur utilisation future meilleur dans la vie de famille.

Sue les dioramas, des expositions avec des boutons poussoirs et maquettes animées prévoyaient l’utilisation des produits et énergie du pétrole pour le siècle prochain. Une maquette d’une maison montrait comment les panneaux de mur en plastique pouvaient être polarisés pour contrôler la lumière.

Les conseillers au centre d’information près de la sortie répondaient aux questions sur la « Standard Oil Compagny ».

Article rédigé à partir des livres Official Books Seattle World's Fair 1962