Retour - Liste Pavillons

Jardin Tropical


Jardin Tropical à l'exposition de Bruxelles 1958

© Expo58
Architecte(s) : René Pechère

les jardins prolongeant la section du Congo belge et du Ruanda-Urundi jusqu'à l'enceinte de l'Exposition étaient d'un style nettement différent de ceux que vous aviez vus aux abords des pavillons de cette section. Ils constituaient en effet la, première tentative de réalisation d'un jardin congolais.

Groupés selon certains motifs artisanaux en honneur au Congo, les végétaux, quoique d'origine européenne, mais choisis pour leur ressemblance avec la flore congolaise, recréaient un climat d'Afrique sur le sol de Belgique.

Que diriez-vous d'une promenade à l'ombre d'une pergola? Quatre jardins enclos la bordaient; les parterres aux formes originales, étaient inspirés de l'art indigène. Des fontaines surgissaient, dont les jets imitaient les coiffes des danseurs Watutsi.

La pergola se terminait en rotonde sous laquelle une serre vous permettait d'admirer les chauds coloris de certains spécimens rares de. la flore tropicale.

Au centre des jardins, était reconstitué un village indigène. Sur une plate-forme élevée, un canal rappelait celui du Généralife de Grenade 80 jets d'eau ajoutaient de la fantaisie à cette oasis de fraicheur.

Aux abords du canal, douze enclos, petits et calmes, formés de panneaux de roseaux, abritaient des plantes frêles et du gazon. Au milieu, une statue indigène était dressée sur un poteau.

En contrebas vous empruntiez certaines petites routes du Katanga. D'un fouillis de graminées émergeaient trois termitières. Une pièce d'eau portait trois pirogues.

Un jardin est une œuvre d'art et tel le prolongement d'une vie Intérieure ...

© Desclée & Co