Retour - Liste Pavillons

Palais de la Coopération Internationale


Palais de la Coopération Internationale à l'exposition de Bruxelles 1958

© Expo58
Architecte(s) : H. Van Kuyck

Le Palais de la Coopération Internationale était édifié par le Commissariat Général du Gouvernement Belge pour exprimer le thème majeur de notre temps et la nécessité d'une coopération entre les peuples, dans tous les domaines. Vous entriez par la salle du planisphère qui exprimait une première idée : là prise de conscience du monde dans lequel nous vivons.

Un appareillage électrique, dépendant d'un petit cerveau électronique animait ce planisphère qui traduisait l’élément essentiel de notre temps : la gigantesque poussée démographique impliquant une expansion dans toues les domaines : l'accroissement des ressources, révolution des moyens de transports et la progression du recours à l’énergie sous ses formes multiples.

Dans la deuxième salle, un film de dessins animés évoquait précisément cette évolution des besoins et démontrait les déséquilibres qui résultaient : les 2/3 de la population mondiale sont sous-alimentés.

Face à l’écran cinématographique,. une fresque évoquait, les ressources du monde, avec à l’avant-plan quelques éléments symboliques des nouveaux et prodigieux de la science et de la technique qui permettent de répondre à cet accroissement des besoins.

Au sommet de l'escalier tendu dé lés de tissu aux couleurs fondamentales des drapeaux, un nœud de métal symbolisait l'idée de la coopération internationale seul moyen d'harmoniser à l’avenir les besoins croissants et les ressources indispensables. Une série de grandes photos, vous montraient des exemples de coopération mondiale, illustrant ainsi l'Idée maîtresse de ce Palais.

En prolongement de ce palier, dans un jardin, une sculpture symbolisait la coopération internationale.

Au niveau supérieur de ce palais étaient illustré, par des montages photographiques, les bienfaits que l'homme peut espérer de l'action convergente de la science, de la technique, de. l'organisation économique et sociale, mise en œuvre par la coopération internationale dans tous-les domaines. Citons notamment ceux de l'hygiène de la longévité, de la santé, de l'alimentation, de l’habitat, du vêtement, du confort, des transports et communications, de l'instruction, des loisirs et sport, de l'information, de la justice 'et de la défense des droits de l'homme.

Votre attention-était aussi tout particulièrement alertée par l'élan spirituel qui reste inaltérable au cœur de tous les hommes, de tous les temps et de partout, et qui se traduit aussi dans "acte de méditation ou d'inspiration religieuse dans le dépassement de soi, etc.

Un dispositif de tableaux soumis à un jeu d'éclairage dans une ambiance sonore adéquate vous faisait saisir l'importance essentielle du dernier thème: celui de l'homme spirituel.

Un fond sonore et des jeux de lumière créaient tout au long du parcours du Palais une ambiance propice à la prise de conscience des divers sujets représentés.

A la sortie du Palais, autour d'une esplanade, les Palais des organismes internationaux et supra-national montraient l'état des réalisations ou des projets de coopération.

L'importance de ce Palais, pour la compréhension de la signification de l'Exposition, n'était pas à démontrer: il constituait vraiment une préface, une introduction à cette grande manifestation.

© Guide Officiel Exposition Universelle de Bruxelles 1958 - Desclée & Co