Retour - Liste Pavillons

Missions Catholiques


Missions Catholiques à l'exposition de Bruxelles 1958

© Expo58
Architecte(s) : J. et Y. De Ridder

Lorsque vous entriez par la porte mondiale et après avoir traversé la section internationale, le premier palais qui se présentait à vous était celui des Missions catholiques du- Congo belge et du Ruanda-Urundi.

Un immense faisceau de drapeaux vous signalait sa présence tandis que l'entrée principale était surmontée de fanions groupant les emblèmes de cent cinquante instituts religieux.

En pénétrant dans ce pavillon - où tout cloisonnage avait été supprimé - vous saisissiez tout de suite l'idée développée parlés Missions catholiques, à savoir que l’action missionnaire était une.

Rien de particulier à un institut ou une Congrégation n'y était présenté, mais bien l'œuvre catholique entière l'œuvre de civilisation, de bien-être et d'hygiène.

Les africains eux-mêmes vous exposaient ce qui avait été réalisé - avec leur collaboration - par la Belgique d'outre-mer; Des africains spécialisés - ciseleurs, peintres, tourneurs, ébénistes, dactylos, couturières, ou bien des employés de l'enseignement, de la presse et des services sanitaires - vous parlaient avec enthousiasme de leurs réalisations, de leurs travaux, de leurs projets, de leurs espoirs.

La chapelle, centre des activités des missions, était aussi celui du pavillon des Missions catholiques.

La synthèse de l'action vous était présentée grâce à des techniques modernes : films, photomontages, enregistrements sonores, etc.

L'ensemble de la présentation était basé sur l'union de l'homme. de l’Eglise et de l'Etat dans un même travail et vers un même but, c'est-à-dire la concorde et le bien-être du peuple africain.

© Guide Officiel Exposition Universelle de Bruxelles 1958 - Desclée & Co