Retour - Liste Pavillons

Tunisie


Tunisie à l'exposition de Bruxelles 1958

© Expo58 - EGICARTE
Architecte(s) : V. Valensi et R. Bouraoui

Evoquer la Tunisie, c'est évoquer irrésistiblement Carthage, sa suprématie navale qui en a fait la rivale redoutée de Rome, les guerres puniques, les exploits d'Annibal, l'historique bataille de Cannes.

C'est évoquer aussi la Carthage chrétienne, avec ce qu'elle a donné de génies à l'humanité : Tertullien, sainte Monique, saint Augustin, saint Cyprien.

Vous connaissez la phrase célèbre : « Je suis homme et rien de ce qui est humain ne m'est étranger ». Elle ,est de Térence, poète carthaginois.

C'est évoquer enfin la brillante période de la conquête arabe avec ses prolongements en Europe, la civilisation andalouse, le royaume arabe des Deux-Siciles et l'Ecole de Salerne, points de départ de la Renaissance italienne.

Que de noms à citer parmi les érudits, les savants, les historiens les chercheurs ! Le plus prestigieux de tous est assurément Ibn Khaldoum, fondateur de la sociologie, de la critique, historique et de l'économie politique moderne.

Le thème du pavillon tunisien, « Le Tunisien dans son. travail quotidien, dans sa contribution au progrès des sciences et des arts, dans là réalisation de son idéal de justice et de liberté, dans ses loisirs» vous faisait connaître et aimer le pays qui pourrait adopter comme devise : « Jeune nation, vieille civilisation » Vous pouviez en apprécier tout le charme raffiné, toute la délicate hospitalité.

© Guide Officiel Exposition Universelle de Bruxelles 1958 - Desclée & Co