Retour - Liste Pavillons

Mexique


Mexique à l'exposition de Bruxelles 1958

© Expo58
Architecte(s) : R. Mijares Alcerreca et P. Ramirez Vasquez

L'architecture du pavillon du Mexique reflétait la riche complexité de l'héritage espagnol: On y retrouvait la solidité de la construction pré-hispanique, le monumental baroque espagnol et la ligne moderne.

Dès le hall d'entrée, était symbolisée, cette communion du Mexique moderne avec sa forte tradition indigène : vous remarquiez d'unc6té, un grand monolithe précolombien, de l'autre, la reproduction d'une peinture murale d'Orozco, l'un des plus grands artistes mexicains.

L'exposition qui présentait la section mexicaine était axée sur les trois. grandes périodes de son histoire ':
- le Mexique pré-hispanique
- le Mexique colonial;
- le Mexique moderne.

Le visage du Mexique séculaire vous apparaissait dans toute sa rayonnante beauté dès que vous pénétriez dans l'auditorium-où des films, des œuvres théâtrales, des auditions musicales, des ensembles chorégraphiques vous montraient le pays sous tous ses divers aspects.

L'Ecole mexicaine était représentée par des œuvres d'art datant des trois périodes historiques.

En plus de cette richesse artistique, le pétrole, l'or, l'argent, le soufre abondent au Mexique; les cultures du café et du coton ont créé son prestige d'exportateur.

Depuis la révolution, il jouit d'un progrès industriel constant.

Toute une partie du pavillon témoignait des énormes richesses du pays.

Dans les jardins typiquement mexicains, remarquiez la mosaïque appliquée sur la façade, ainsi que différentes
sculptures d'art toltèque.

© Guide Officiel Exposition Universelle de Bruxelles 1958 - Desclée & Co