Retour - Liste Pavillons

Luxembourg


Luxembourg à l'exposition de Bruxelles 1958

© Expo58 - EGICARTE
Architecte(s) : R. Mailliet et P. Reuter

Vous étiez trappés, dès l'entrée dans le pavillon luxembourgeois, par le caractère à la fois solide et lumineux que conférait à cet édifice l'emploi presque exclusif de l'acier et du verre.

Il s'agissait d'un symbole : celui de l'essor extraordinaire de ce pays de trois cent mille habitants.

L'ossature métallique et le fer dans ses applications les plus diverses. Marquaient l'importance de l'industrie sidérurgique dans la structure économique du pays. La transparence des grandes surfaces vitrées vous faisait comprendre combien ce pays est ouvert à tous les vents de l'esprit et à tous les courants d'échange.

De salle en salle, ce double aspect vous était expliqué: un monument non figuratif en tôle et deux panneaux entourant celui-ci représentaient les industries métallurgiques et la multitude d'Industries manufacturières dont la sidérurgie n'a pas empêché l'éclosion. Quant aux activités économiques symbolisées par le verre, elles s'orientaient vers l'extérieur; c’étaient le tourisme et la viticulture ...

Dans une salle à l'aspect reposant, vous pouviez contempler, harmonieux et variés, les paysages luxembourgeois; parmi ceux-ci, il est des collines couvertes de vignobles ... C'est elles que vous évoquiez en savourant les meilleurs crus du terroir.

Il était un troisième aspect du prestige luxembourgeois que vous vous deviez d'admirer : c'était celui de la ville de Luxembourg, centre intellectuel International.

Les institutions de la Communauté européenne du charbon et de l'acier, l'école C.E.C.A. et Radio-Télé-Luxembourg ne pouvaient être absents d'un pavillon consacré à l'étonnante présence d'un petit pays dans le monde d'aujourd'hui.

© Guide Officiel Exposition Universelle de Bruxelles 1958 - Desclée & Co