Retour - Liste Pavillons

Autriche


Autriche à l'exposition de Bruxelles 1958

© Expo58 - EGICARTE
Architecte(s) : Dr. K. Schwanzer

En choisissant délibérément pour son pavillon la forme d'un pont, l'Autriche exprimait ainsi, aux yeux de tous les peuples, sa vérité essentielle.

Sa position géographique au cœur de l'Europe ne l’a-t-elle pas, de tous temps, destinée à être un lien entre les civilisations entre l'Occident ce pont permettant entre toutes les nations des échanges commerciaux et culturels?

L'histoire qui vous était contée au hasard des salles d'exposition était celle de ses rencontres, avec d'autres pays, au cours des siècles. Celle aussi des multiples inventions dont le monde entier est redevable à l'Autriche.

Dès l'entrée, le thème très humain. du pavillon était représenté sous la forme d'une admirable sculpture, chef-d'œuvre signé par l'artiste Wotruba.

Si la visite du pavillon vous faisait découvrir une garderie d'enfants appreniez que la ville de Vienne avait la magnifique réputation d'être celle au monde qui s'occupait le plus des enfants de moins de six ans.

Saviez-vous que le prototype de toutes les hélices de vaisseaux avait été inventé par un Autrichien.? Il s’agit de l'ingénieur Ressel... . Peut-être ignorez-vous que la roue à turbine devait son existence à son compatriote Kaplan?

Nombre de génies ont vu le jour en Autriche : des poètes, Stefan Zweig et Rainer-Maria Rilke; des savants, tels Freud et Théodor Hezl, le promoteur de l'Etat palestinien. A ceux-ci, comme aux musiciens qui ont fait sa renommée, l'Autriche voulait rendre un solennel hommage: vous pouviez entendre des œuvres de Mozart, de Gluck, de Bruckner, lehar et Schönberg...

Si, un cinéma en couleurs vous faisait rêver au romantisme des paysages autrichiens; un restaurant tyrolien et un café viennois complétaient votre illusion d'être soudain transporté au pays de la valse et de la « Schrammsetmusik »

Placé à côté de la section hollandaise, l'Autriche avait très judicieusement conçu ses Jardins : le vert, dans ses nuances les plus subtiles y sera la note dominante, donnant à cet harmonieux ensemble un caractère Jeune et très reposant.

© Guide Officiel Exposition Universelle de Bruxelles 1958 - Desclée & Co