Retour - Liste Pavillons

Allemagne


Allemagne à l'exposition de Bruxelles 1958

© Expo58 - EGICARTE
Architecte(s) : E. Eiermann et W. Rossow

En huit pavillons, la République Fédérale d'Allemagne donnait au thème de l'Exposition une signification particu1ière : « L'homme et le progrès ». Cette interprétation était basée sur la conviction que les résultats techniques et scientifiques de notre époque n'ont de sens que s'ils aident la collectivité et l'individu à obtenir une existence digne de l’homme.

C'est ainsi que cette section, négligeant l'aspect économique et commercial, s'attachait à décrire à l’aide d'exemple relevant de la vie privée, la réalité quotidienne : la profession, les loisirs, le travail, la vie de famille, etc.

Les divers milieux, dans lesquels évolue la population étaient également détaillés: la ville, le village, la maison, l'usine, le bureau, l'école, l'hôpital, etc. Dans chacun de ces secteurs, la section allemande montrait de quelle manière et dans quelle mesure le progrès scientifique donne à l'homme qui sait s'en servir, la possibilité d'être plus heureux.

Vouliez-vous vivre quelques heures dans l'Allemagne d'aujourd'hui? Celle-ci renoue avec les sources de sa culture, avec la tradition goethèenne ,: vous en jugiez dans le plus grand pavillon où se tenaient les réunions culturelles. Vous rendant ensuite à la brasserie ou au restaurant, vous trouviez l'atmosphère typique de la vie allemande.

Toute la section répondait à la question : comment l'Allemagne d'aujourd'hui remplit-elle les tâches humanitaires, culturelles et sociales évoquées par le thème de l'Exposition?

© Guide Officiel Exposition Universelle de Bruxelles 1958 - Desclée & Co