Retour - Liste Pavillons

Postes et Télécommunications


Postes et Télécommunications à l'exposition de Bruxelles 1958

© Expo58 - EGICARTE
Architecte(s) : Schmidt et Fourmanoit

Un développement sans limite marquait ce secteur des relations entre les hommes.

C'est ce que tendait à exprimer le style ultra-moderne de ce palais d'une superficie de 3.600 m2.

L'élément architectural principal était une rotonde réalisée techniquement par une structure en forme de tente avec mât central supportant, à l'aide de haubans. la couverture suspendue.

Le bâtiment de droite était réservé à la Poste et vous permettait de juger de visu des perfectionnements remarquables réalisés en la matière par les services publics belges. Entre autres : une trieuse électronique garantissant à un seul opérateur le tri de 3.500 lettres à l'heure, ou encore là cellule de travail des Chèques Postaux illustrant l'emploi de la machine électronique et servant à établir automatiquement les débits et crédits de tout compte par réseau de 8.000 affiliés.

Si vous étiez philatéliste une exposition permanente vous présentait les plus belles collections rassemblées
en Belgique. Le timbre spécial de l'Exposition était imprimé devant le public.

La Régie des Télégraphes et des Téléphones faisait une démonstration de prestige avec un centre interurbain international automatique. des baies électroniques en fonctionnement, des appareillages modernes tels que telex, téléphoto, etc .. , de nouveaux tarifeurs à fiches perforées et du matériel industriel se rapportant aux communications sans fil.

L'Institut National belge de Radiodiffusion et Télévision occupait une place importante dans le Palais en contrôlant la retransmission des programmes de T. V. captés dans l'enceinte de l'Exposition.

les constructeurs belges de. radio et de télévision présentaient leurs réalisations les plus modernes et enfin la classe des télécommandes, télémesures et de la cybernétique offrait aux regards : une tour électronique, ainsi qu’un équipement complet de radar et une installation démontrant, la possibilité actuelle de contrôler électroniquement une zone de 200 km de rayon.

© Guide Officiel Exposition Universelle de Bruxelles 1958 - Desclée & Co