Retour - Liste Pavillons

Papier


Papier à l'exposition de Bruxelles 1958

© Expo58 - EGICARTE
Architecte(s) : De Doncker

Répondant au thème adopté par l'Exposition, les industries du papier ont cherché à révéler la signification du papier dans le monde actuel.

Une rétrospective du passé avait inspiré la fresque qui, dès l’entrée du pavillon, vous emmenait à travers le monde et les Ages et vous faisait découvrir la route du papier », Un moulin à papier évoquait, avec réalisme, la. fabrication du papier au XIVe Siècle.

Des panneaux lumineux animés décrivaient et expliquaient les différentes techniques de fabrication des pâtes à papier et une petite « continue» de conception moderne était mise en activité.

Les services rendus à l'homme par le papier dans sa vie et dans ses activités, étaient également suggérés par une suite de mises en scènes délimitées en compartiments comparables à des scènes de théâtre.

Des personnages en bas-reliefs découpés en papier, placés dans; un décor réel, situaient l'homme dans son cadre habituel.

Chez lui, au bureau, durant ses loisirs, en famille, l'homme du XXe siècle utilise le papier et retire de cette utilisation une grande partie de son confort et de sa culture.

Les produits de la transformation du papier tels que : enveloppes, sacs, cahiers, carnets, registres, articles classiques et de bureau, papier de fantaisie et cartons ondulés étaient groupés en une exposition guidée par le même esprit décoratif.

Des machines en activité démontraient le processus de fabrication des enveloppes et sacs pour produits alimentaires.

Après cette visite à l'industrie du papier, vous jugiez mieux de son importance dans le monde, et de l'aspect fonctionnel et social que pouvaient avoir ses multiples applications.

La construction du pavillon était faîte en bois, matière de base qui aujourd'hui constitue l'élément primordial de la fabrication de la pâte à papier.

La façade principale entièrement recouverte de bois rappelait des feuilles de papier étalées.

© Guide Officiel Exposition Universelle de Bruxelles 1958 - Desclée & Co