Retour - Liste Pavillons

Marbre


Marbre à l'exposition de Bruxelles 1958

© Expo58
Architecte(s) : J. & L. Obozinski

La plupart des exposants de ce groupe participaient la collectivité du Génie civil.

Cependant l'Union des carrières et scieries de marbres de Belgique présidée par M. Dejaiffe avait tenu à ériger son propre pavillon.

Celui-ci élevait sa façade de marbre « noir» strié de mosaïque dorée, face à l'Atomium.

Des colonnes en « rouge griotte foncé » achevaient de lui donner les couleurs belges.

Le grand hall où vous pénétriez avait la somptuosité que confère le marbre : les frontons, central et latéraux, portaient en diverses langues la mention : « Marbre, matériau de toujours ».

Sa solidité, sa beauté, ses coloris extrêmement variés avaient en effet assuré sa pérennité.

Ne fut-il pas utilisé par les Grecs pour l'érection des temples et des palais qui témoignent du haut degré de leur civilisation? Il se prête aux œuvres d'art.

Dans les niches immédiatement à droite et à gauche de l'entrée, vous remarquiez deux vases, de marbre authentiques datant de l'époque de Charles X.

Le Pavillon du Marbre montrait l'usage que peut faire l'homme de ce matériau dans l'aménagement de sa demeure.

Le marbre peut assurer son confort : sur votre gauche, vous trouviez encastrée, une salle de bain en « rosé aurore ».

Un mur courbe présentait à la façon d'une fresque de Picasso, les échantillons de tous les marbres courants, admiriez en passant un meuble desserte entièrement en marbre, avant de vous rendre à la salle-à-manger de sol « noir» adouci, de murs en "faron vert" percés de portes-fenêtres dont l'encadrement était en « gris Ste-Anne», comme pour la cheminée.

Une table en « bleu belge» y était dressée. . Les noms que porte le marbre ne sont-Ils pas empreint. de noblesse?

Voyez le living-room.

Vous vous attarderiez volontiers devant cette cheminée faite de couches au teinte" harmonieuses où dominait le « blanc statuaire »:

En vous désaltérant dans la brasserie-restaurant attenant au Palais, admiriez au rez-de-chaussée le dallage en « perlato » et à l'étage, le sol « rouge byzantin antique », Les colonnes étaient de « vert serpentino ».

Les noms et les couleurs du marbre chantent la gloire d'un matériau qui servit aux grandes œuvres humaines.

© Guide Officiel Exposition Universelle de Bruxelles 1958 - Desclée & Co