Retour - Liste Pavillons

Institutions de Crédit et d'Assurance


Institutions de Crédit et d'Assurance à l'exposition de Bruxelles 1958

© Expo58
Architecte(s) : J. Franssen

LES ASSURANCES

Ce pavillon, commun à celui des Institutions de crédit, présentait une architecture aux lignes sobres dont la caractéristique principale était de constituer un fond sur lequel se détachaient d'eux motifs sculpturaux modernes rompant avec les représentations allégoriques traditionnelles.

La participation du groupe des Assurances se présentait sous trois formes différentes :
a) l'explication du phénomène de l'assurance;
b) la situation générale actuelle des différentes branches d'assurance en Belgique;
c) des films de prévention contre les accidents courants.

En vous prêtant au jeu organisé par le groupe, vous compreniez quel est le but atteint par la prime d'assurance versée à une Compagnie.

Dès l'entrée, vous receviez une carte perforée. Conserviez-en le talon :
Il vous donnait le droit de participer à une tombola. Cette carte vous permettait d'éclairer 7 dioramas consacrés à des cas d'assurance : transport, vie, incendie, accidents du travail, crédit. accidents de droit commun et risque atomique.

Au centre du pavillon se trouvait une figuration lumineuse qui vous expliquait le fonctionnement de l'assurance.

En glissant votre carte dans l'une des ouvertures de la figuration, vous pouviez suivre le trajet d'une prime d'assurance, notamment au travers de deux secteurs indispensables au bon fonctionnement de l'assurance : les réserves et la réassurance.

Dans une autre partie du pavillon, des panneaux lumineux, des graphiques mettaient en évidence, branche par branche, la situation de l'assurance belge en 1958.

Dans une salle de projection pouvant contenir environ cent personnes vous pouviez, en vous reposant, voir passer des films concernant la prévention des accidents du travail, de la circulation ainsi que dei films concernant la protection contre l'incendie .

Vous y receviez maintes conseils pour assurer votre sécurité. Convaincu dès lors que si les accidents sont moins fréquents moins chère aussi devient votre prime d'assurance, vous éviterez désormais les accidents ...

Le groupe remplissait ainsi une tâche humanitaire : prévenir, et garantir.


LA MONNAIE, LE CREDIT ET L'EPARGNE

Vous accédiez au pavillon par un escalier monumental flanqué de deux statues symboliques, œuvre de M. F. Lamberechts.

A l'exposition collective de ce groupe collaboraient les institutions financières du secteur public y compris le Commissariat des Monnaies, et les banques faisant partie de l'Association Belge des Banques, ainsi que l'Union Belge des Banques.

La salle de gauche donnait vue sur un atelier monétaire situé au rez-de-chaussée, où était frappée la pièce de cinquante francs émise à l'occasion de l'exposition.

En sortant de cette salle, le long du mur que longeait le plan incliné latéral, une suite de prismes illustrés vous résumait l'histoire de la monnaie, du crédit et de l'épargne depuis l'Antiquité jusqu'au XXe siècle: ce dernier était évoqué par une construction lumineuse de plus de 6 m de haut.

Le long du plan incliné du fond, des panneaux expliquaient les principaux services rendus au public par les institutions participantes.

Au rez-de-chaussée, un exposé technique vous était proposé de façon imprévue et artistique.

Trois éléments y dominaient.

Au centre, un grand« lustre» triangulaire schématisait la circulation de la monnaie.

Sur le mur de droite, une fresque de grandes dimensions dépeignait les avantages du crédit, de l'épargne et des investissements.

A gauche, sous la rampe des «Assurances », vous trouviez des illustrations relatives aux opérations bancaires et d'épargne ainsi qu'une machine démontrant les relations entre le revenu national, la circulation monétaire et les divers secteurs de l'économie.

Les réalisations de ce groupe, tout en faisant ressortir les avantages matériels des activités qu'il représentait, soulignaient le rôle de celles-ci dans la poursuite du progrès de l'humanité et de la collaboration entre les peuples.

© Guide Officiel Exposition Universelle de Bruxelles 1958 - Desclée & Co