Retour - Liste Pavillons

Temple Maya


Temple Maya à l'exposition de Chicago 1933

© Kaufmann & Fabry Co

Les réalisations de l'homme, en Amérique, avant l'avènement de la culture européenne, sont clairement représentés à l'exposition "Un siècle de progrès" par le Temple Maya. Il s'agit d'une réplique du Couvent à Uxmal que les archéologues présentent comme le monument le plus représentatif de la culture perdue de la civilisation du Yucatan.

Cette civilisation maya a probablement son origine dans l'arrière-pays du Honduras et du Guatemala des siècles avant l'ère chrétienne. Ce développant lentement, elle a atteint son apogée au XIIIe siècle avec la construction de villes géantes en pierre. Des observatoires astronomiques ont été érigés; de plus l'art, les mathématiques et l'astronomie deviennent très développés avec la construction de temples majestueux et les édifices gouvernementaux.

Avec la découverte de l'Amérique par l'homme blanc, la civilisation maya a disparu: les conquérants espagnols anéantirent les règles, assassinèrent sauvagement les classes instruites, brûlèrent et détruirent les bâtiments et les dossiers, et laissèrent des villes en ruine.

Afin de rendre cette exposition attractive, les fonctionnaires de l'exposition ont coopéré avec l'Université de Tulane en envoyant une délégation d'archéologues au Yucatan pour se procurer des données qui permettraient d'ériger une copie de ce monument de la civilisation maya, une des plus avancée au monde jusqu'au Moyen Age.

Article rédigé à partir des livres Official Guide Book 1933-1934