Retour - Liste Pavillons

Construction


Construction à l'exposition de Londres 1851

Architecte(s) : Joseph Paxton

A l’encontre des usages en cours à l’époque, on renonça à tout élément décoratif, les éléments de construction ne furent soulignés que par des couleurs. Pour sa construction tous les moyens industriels dont disposait le pays dans la construction ferroviaire ou celle du verre furent exploités.
Il s’agit d’un bâtiment à 3 niveaux, dominé par une nef principale et des galeries latérales afin d’agrandir la surface d’exposition. Dans son milieu, la nef principale était coupée par un transept avec voûte en berceau, seul moyen pour sauver trois ormes centenaires. Seuls les murs latéraux des bas-côtés étaient construits en bois, le reste du bâtiment était en fonte et en verre, laissant ainsi la lumière du jour entrer sans obstacles.
Le toit était recouvert de plaques en verre, au total 1/3 de la production annuelle de verre Britannique. Les colonnes et supports en fonte furent fabriqués sur place et constituèrent en même temps un système d’évacuation d’eau de pluie.
Cependant, l’achèvement dans les délais fut menacé par une grève des ouvriers, il en résulte l’engagement d’une véritable course contre la montre avec des journées de 18 heures et au final des défauts de construction tels la non-étanchéité du toit de verre, à cause de plaques non jointées avec précision, ou endommagées lors de la pose.