Cette exposition avait pour but de marquer le 100éme anniversaire de l’indépendance Américaine.

Elle apporte un nouveau concept car auparavant les expositions se constituaient d’un immense bâtiment où tous les objets y étaient présentés ; maintenant Hermann Josef Schwarzmann remplaça le bâtiment unique par différents pavillons, chacun proposant un thème spécifique.

Ainsi cette exposition fut rassemblée dans 5 halls thématiques qui abritaient en tout 200 pavillons représentant chacun une nation ou une entrerprise.

L’exposition se situa au nord de philadelphie dans le parc Fairmont, et empruntait 175 des 1100 hectares du parc.
Les halls étaient fabriqués de verre et de métal pour une question de coùt et de rapidité de réalisation.

Malgré les 9 millions de visiteurs, l’exposition allait se solder par un echec financier, dont les pertes furent payées par les actionnaires.
Par contre pour ce qui est de l’image même des états Unis, le constat fut positif aux yeux des citoyens.