Le projet de l’Exposition 2008 remonte aux élections municipales de 1999 : le candidat Juan Alberto Belloch met en avant sa volonté d’organiser un événement majeur célébrant le bicentenaire de « los Sitios de Zaragoza » (siège des troupes napoléoniennes) en 1808 et le premier centenaire de l’Exposition Hispano-française de 1908.
En juillet 2000, le Consortium Pro Exposition Zaragoza 2008 est constitué. Il est appuyé par les principales institutions publiques aragonaises telles que la Mairie de Saragosse, la
Diputación General d’Aragon, la Diputación Provincial de Saragosse et les Cortes d’Aragon. Le 20 octobre 2000, le projet reçoit l’appui officiel du Conseil des Ministres.
En janvier 2004, l’Espagne présente officiellement sa candidature auprès du Bureau International des Expositions. Pour appuyer sa candidature,l’organisation met en avant la nécessité de développement et de stabilité de l’Espagne, sa consolidation comme destination touristique et son expérience dans l’organisation de grands événements (Jeux Olympiques de Barcelone et l’Exposition Universelle de Séville en 1992). Au niveau régional et local, les principaux arguments sont la situation géographique privilégiée de l’Aragon (équidistance des villes les plus importantes : Madrid, Barcelone, Valence, Bilbao), son expérience en tant que ville de congrès, la réalisation de grands projets tels que l’AVE (équivalent espagnol du TGV) et PLAZA (la plus grande plate-forme logistique d’Espagne). Parallèlement, une intense campagne de promotion est mise en oeuvre.
Après mission d’enquête et votes à l’assemblée générale du BIE,Saragosse fut nommée siège de l’Exposition Internationale de 2008 le 16 décembre 2004 à Paris, en s’imposant aux candidatures de Thessalonique (Grèce) et Trieste (Italie).

À mi-chemin entre l’exposition de Aichi 2005 ; « Sagesse de la Nature » et celle de Shanghai 2010 ; « Meilleure Ville, Meilleure Vie », l’Exposition Internationale de Saragosse ne pouvait éviter d’aborder le thème du développement durable.
Enclavée dans une région semi-aride entourée de montagnes, Saragosse a été fondée à l’époque romaine, construite à la confluence de trois cours d’eau : l’Ebre, le Gallego et le Huerva. La bonne gestion de l’eau a représenté dans cette région un facteur clé d’aménagement territorial et de développement. Consciente de ces enjeux, Saragosse est la première grande ville espagnole qui épure intégralement ses eaux, elle est d’ailleurs reconnue « ville économe en eau » par les Nations Unies. La désignation de Saragosse comme siège du Secrétariat de la « Décennie Internationale d’Action: l’Eau source de Vie (2005-2015)» a renforcé son image en tant que référence internationale de la nouvelle culture de l’eau.

La principale nouveauté de l'Expo Saragosse 2008, c'est qu'elle a été conçue autour d'un débat et d'une réflexion sur un grand sujet de société, l'eau et le développement durable. Le Maire de Saragosse, Juan Alberto Belloch, a déclaré "qu'à partir de maintenant, les Expositions internationales seraient conçues différemment : avec la méthode de Saragosse, celle du débat".

Bien que le succès de l'Expo Saragosse 2008 ait été mitigé, les responsables municipaux de Saragosse peuvent tout de même être satisfait par la publicité internationale dont a bénéficié Saragosse, sans parler du renouvellement des infrastructures de la ville. La capitale de l'Aragon espère désormais dépasser le million de visiteurs annuel.

La ville a bénéficié de 800 millions d'euros d'investissement et hérite de pavillons qui seront recyclés pour servir de bureaux : l'idée est de développer une nouvelle zone d'affaires, principalement dans le secteur des services.